Recherche

Calais : une carte pour dynamiser les commerces du centre ville

Publié par le

Pour faire face à la concurrence des centres commerciaux de périphérie, l'association de commerçants Atout Calais propose un système de carte de fidélité.

  • Imprimer


«La carte Atout Calais a permis de créer du trafic dans les magasins qui ont joué le jeu. Notamment les commerces d'habillement et de sous-vêtement ou encore les bijouteries. Avec environ 4 000 cartes actives sur 9 000 enregistrées, l'opération est positive. » Pour Gérard Grenat, président de l'Union Commerciale Calais, face à la concurrence des grandes surfaces spécialisées, le recours à un programme de fidélisation des clients du centre-ville était indispensable. Après dix-huit mois d'études, c'est le système proposé par Sodifrance, la solution Points gagnants, qui a été choisi. Un système relativement simple à mettre en place. Il repose sur une carte à mémoire Gemplus, associée à un lecteur de carte classique du commerce, le TPE (Terminal de paiement électronique) qui sert au commerçant pour ses transactions Carte Bleue. « Nous avons développé un logiciel spécifique qui n'a aucune interférence avec le système Carte Bleue », précise René Bley, directeur général de l'Unité Carte Système de Sodifrance. La carte sert à emmagasiner des points. Elle permet de saisir en temps réel les informations sur la fidélité : la date, l'heure de l'achat, le montant total de la transaction et le commerçant chez qui la transaction a été effectuée. Lors de l'encaissement, la carte de fidélité est introduite dans le TPE, une somme d'argent équivalent à un pourcentage prédéfini du montant des achats - entre 2,3 % et 4,3 % selon le type de commerce - est créditée sur la carte. Y sont inclus, les 0,7 % prélevés par l'association pour les frais de gestion, ainsi, chaque commerçant accorde une remise de 3 à 5 %. Le client capitalise de l'argent sur sa carte de fidélité au fur et à mesure de ses achats chez les commerçants adhérents jusqu'à un montant maximum de 2 000 francs. « Dans la limite de 500 francs par commerce et par jour, précise Gérard Grenat. Afin de créer du trafic chez les autres commerçants. » Lancée il y a un peu plus de dix-huit mois, la carte Atout Calais a été adoptée par 53 commerçants du centre-ville. Sa base de données est à la disposition des membres du groupement commercial. Ils peuvent en extraire les adresses correspondant à leur clientèle à des fins de mailing. Budget global de cette solution : 550 000 F comprenant les frais de communication, les cartes et le matériel. D'ici quelques semaines, la base de données sera accessible via Internet.

Olivier Brusset