Recherche
Se connecter

Cadréa à l'assaut des associations

Publié par le

L'enseigne de loisirs créatifs veut toucher les responsables d'associations culturelles et faire venir les consommateurs finaux en magasin.

  • Imprimer


«Ce n'est pas réellement du B to B, ni du B to C. Il faudrait trouver un terme ». Vincent Guillocher, directeur d'enseigne chez Cadréa, ne trouve pas de formule pour qualifier l'action de marketing direct menée dernièrement. En février 2005, la franchise Cadréa, spécialiste des cadres et de la décoration de la maison, a en effet diffusé 50 000 mailings vers des responsables d'associations culturelles. Une action suivie, une semaine plus tard, d'une opération de phoning auprès de 5 000 associations. « Nous avons segmenté les associations en fonction des villes où nous étions présents, en ne retenant que les clubs de création artistique picturale », explique Vincent Guillocher. Le mailing proposait aux responsables d'associations de remettre à leurs adhérents une carte de fidélité personnalisée avec le nom du club ou de l'association. Le possesseur de la carte bénéficie d'une remise permanente de 15 % en magasin et du parrainage de Cadréa pour des événements artistiques. « Cela peut se traduire par une communication sur l'événement ou par une participation à la réalisation d'un catalogue », précise Vincent Guillocher. La présentation de la carte en magasin permet, par ailleurs, à Cadréa d'identifier le club et de calculer, par exemple, le panier moyen pour chaque association. « C'est la première fois que nous faisons du MD vers le secteur associatif. Nous pensons que la solution la plus efficace est de toucher le président ou le responsable d'association, pour qu'il transmettre l'offre au consommateur final», souligne Vincent Guillocher. Cadréa, implantée essentiellement en ZAC (zones d'activité commerciale, en périphérie des villes), compte aujourd'hui 13 magasins en France, d'une surface moyenne de 300 m2, et table désormais sur un plan de développement de cinq nouveaux magasins par an. « Le marché des loisirs créatifs est en croissance de 55 % sur les six dernières années et nous sommes régulièrement sollicités par les municipalités », jubile Vincent Guillocher.

Céline Oziel

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

[Étude] 83% des Français feront les soldes d'été
Retail
[Étude] 83% des Français feront les soldes d'été

[Étude] 83% des Français feront les soldes d'été

Par Dalila Bouaziz

Spartoo, site spécialisé dans la vente de chaussures, dévoile une étude réalisée par l'Ifop sur les soldes d'été, avec notamment un zoom particulier [...]

Retail Apocalypse... or not
Retail
Retail Apocalypse... or not

Retail Apocalypse... or not

Par Sarah Jarrot, consultante mc2i groupe

La " Retail Apocalypse " a encore frappé. Cette expression, utilisée par les Américains pour décrire le phénomène des effets néfastes du e-commerce [...]

Costco affiche une première année positive en France
Retail
Costco affiche une première année positive en France

Costco affiche une première année positive en France

Par Dalila Bouaziz

Un an après son ouverture à Villebon-sur-Yvette dans l'Essonne, l'enseigne internationale Costco, accessible par carte d'adhésion aux particuliers [...]

L'e-commerce prend son envol chez Aéroports de Paris
Retail
L'e-commerce prend son envol chez Aéroports de Paris

L'e-commerce prend son envol chez Aéroports de Paris

Par Eloïse COHEN

Rencontré aux BigBoss Summer, Benaissa Embarech, e-commerce manager d'Aéroports de Paris, revient sur les grands enjeux d'Aéroports de Paris [...]