Recherche

CEV élargit son champ d'action

Publié par le

A partir de la technologie "carte à puce", CEV développe des programmes de fidélisation sur mesure pour le commerce de proximité ou pour d'autres enseignes.

  • Imprimer


« Nous ne sommes pas fabricants de cartes, nous mettons en place des applicatifs », explique Pascal Baisnée, P-dg de CEV, société créée en 1993 et qui a choisi de se positionner comme opérateur, en exploitant la technologie de la carte à puce. Son premier produit, Cartaplus, une carte de fidélité destinée au commerce de proximité, est opérationnelle dans plus de 150 villes, regroupe 7 000 commerçants et affiche un million de porteurs qui accumulent des points leur permettant de bénéficier de remises (de 2 à 5 %). CEV gère les BDD des commerçants et des porteurs. La société a développé un secteur grands comptes destiné à développer avec des enseignes des programmes de fidélisation. « Mais nous ne visons pas la grande distribution », tient à préciser Pascal Baisnée. Dans le but d'apprendre à mieux gérer ses clients, le pétrolier Fina propose ainsi depuis mars 97 la Cartaplus Fina. Autre adepte : la chaîne de magasins Goldy, spécialisée dans l'horlogerie, qui envisage de diffuser 50 000 cartes à puce dans 40 magasins selon un système de points/cadeaux. Par ailleurs, un test est en cours au Sofitel Champs-Elysées. Le client achète une carte au prix de 600 F par an, qui lui procure accueil privilégié, réductions, possibilités de parking gratuit... En fonction des résultats, la carte pourra être étendue à d'autres Sofitel. La Cartaplus représente 40 % du chiffre d'affaires de CEV (12 MF en 97 ; 25 MF prévus pour 98), les grands comptes 40 % ; le reste étant réalisé par des applications diverses.

SOPHIE MENSIOR

Cartaplus : l'union fait la force

Cartaplus : l'union fait la force

Cartaplus : l'union fait la force Cartaplus : l'union fait la force

Selon la société CEV, 70 % des commerçants de centre-ville ont lancé leur propre carte de fidélité. Mais la viabilité serait rarement au rendez-vous. [...]

+ 2 %

+ 2 %

+ 2 %

C'est la progression en valeur du marché publicitaire plurimédia en août 2012, selon Kantar Media, un chiffre décevant [...]