Recherche

C to C : le Web plus efficace que les petites annonces

Publié par le

Le 27 juin dernier, Price- Minister et OpinionWay ont publié leur premier Baromètre du Consumer to Consumer.

  • Imprimer


A l'occasion de l'inauguration de ses nouveaux locaux parisiens le 27 juin dernier, PriceMinister a présenté son premier Baromètre du C to C, réalisé par l'institut d'études OpinionWay. Premier enseignement : Internet s'avère être plus efficace que les petites annonces traditionnelles dans le commerce entre particuliers. Ainsi, le canal web a été désigné par 86 % des personnes interrogées comme l'un des deux moyens les plus efficaces, contre 51 % pour les petites annonces dans les journaux spécialisés, 27 % les brocantes, 12 % les petites annonces dans la presse quotidienne et 9 % les petites annonces déposées dans les commerces de proximité. Et cela se traduit dans la pratique, puisque près d'un tiers (34 %) des sondés ont acheté au moins un produit sur Internet au cours des douze derniers mois, tandis que plus d'un quart (28 %) ont réalisé une vente.

Vendeurs et acheteurs s'y retrouvent

Parmi les principaux attraits du commerce en ligne entre internautes, les personnes interrogées ont mis en avant le prix, la démocratisation de certains produits et la possibilité de trouver des produits rares (voir tableau). En outre, les vendeurs comme les acheteurs y trouvent leur compte. Près de 72 % des internautes interrogés estiment en effet que les sites C to C permettent à des PME de toucher une nouvelle clientèle, 65 % y voient un moyen de développer le chiffre d'affaires des PME en élargissant leur marché. Et, pour près de la moitié, ces sites favorisent la création d'entreprises (54 %) et la création d'emplois (45 %).

Attente de garanties

Face à la multitude des sites C to C, au premier rang desquels l'on retrouve le duo eBay et PriceMinister, les acheteurs sondés ont mis l'accent sur différents critères influençant le choix de tel ou tel portail : l'assistance en cas de litige (61 %), des prix plus attractifs (55 %) et davantage de garanties proposées aux acheteurs sur les produits. De leur côté, les vendeurs ont insisté sur l'importance de la garantie de paiement (75 %), l'assistance en cas de litige (58 %) et la simplification d'utilisation du service (48 %). Des attentes que l'on retrouve dans les entraves au développement du commerce en ligne C to C : 70 % des personnes interrogées désignent “la peur de se faire avoir” comme principal frein à l'essor du marché.

Méthodologie

L'étude a été réalisée en ligne auprès d'un échantillon de 957 internautes de plus de 18 ans selon les critères de sexe, âge, CSP et région, du 21 au 26 juin 2006. L'institut d'études OpinionWay a utilisé l'outil CAWI (Computer Assisted Web Interview).

Renaud Dutreil donne un coup de pouce aux TPE

Présent le 27 juin dernier pour l'inauguration des nouveaux bureaux de PriceMinister, Renaud Dutreil, ministre des PME et du Commerce, profitait de l'occasion pour présenter son projet de “coopératives numériques”. Les TPE et artisans qui souhaitent proposer leurs services sur le Web ont jusqu'au 31 décembre prochain pour déposer leur projet. « Il s'agit d'une aide financière plafonnée à 200 000 euros par projet et destinée à financer des initiatives originales », a précisé le ministre. Par ailleurs, le gouvernement a mis en place des “passeports numériques”, modules de formation menés par des professionnels du secteur afin d'accompagner les TPE dans l'utilisation des nouvelles technologies.

Cèline Oziel

Le marketing sectoriel

Le marketing sectoriel

Le marketing sectoriel Le marketing sectoriel

Plusieurs facteurs conduisent à pratiquer un marketing sectoriel, en utilisant la même démarche marketing, mais en actionnant des leviers différents [...]

Les avis clients au service des ventes

Les avis clients au service des ventes

Les avis clients au service des ventes

Dans quelle mesure les avis des consommateurs influencent les potentiels acheteurs ? Une récente étude montre que l'impact du Consumer-Generated [...]

L'e-mailing ne baisse pas la garde

L'e-mailing ne baisse pas la garde

L'e-mailing ne baisse pas la garde

L'e-mail demeure un outil majeur de prospection et de fidélisation, aussi bien en B to B qu'en B to C, selon l'étude "Email marketing attitude", [...]

Qui sont les ambassadeurs de marques ?

Qui sont les ambassadeurs de marques ?

Qui sont les ambassadeurs de marques ?

Quelles sont les attentes et les motivations des personnes qui s'engagent pour les marques et partagent leur expérience en conseillant d'autres [...]

Hubert Faucher : le pédagogue du marketing BtoB

Hubert Faucher : le pédagogue du marketing BtoB

Hubert Faucher : le pédagogue du marketing BtoB

Le "Monsieur B to B" de l'Essec, Hubert Faucher, plaide pour que son secteur ne soit plus le parent pauvre des enseignements marketing face [...]