Recherche

Business interactif rachète Webformance

Publié par le

Avec le rachat de Webformance, l'agence veut s'imposer en référence de la relation digitale client-marque.

  • Imprimer


Après avoir structuré ses offres e-commerce et médias avec les lancements successifs de BI Commerce et BI Médias, l'agence interactive s'attaque, à présent, au créneau du e-marketing, discipline dont les mots-clés, les liens promotionnels, les bannières et leurs technologies constituent les éléments phare. Pour consolider ce pôle d'activités, Business Interactif a opté, cette fois-ci, pour la croissance externe, manœuvre qui a abouti, le 11 octobre dernier, au rachat de la société Webformance. Montant de l'opération : entre 5,4 et 6,6 ME selon les résultats 2005, le nouvel ensemble prévoyant de réaliser un chiffre d'affaires de 17 ME en 2005. Par ce rachat, BI met la main sur des atouts aussi stratégiques que les technologies de référencement organique multilingue et dans des langues rares, les savoir-faire clés en bid management (conseil en stratégie d'achat de mots-clés), en web ranking et en tracking développés et rodés par Webformance. Fleur à la boutonnière d'Olivier Guillo, son fondateur, un portefeuille clients de 250 PME et 150 grands comptes parmi lesquels des références aussi prestigieuses que Renault, Roche, Société Générale, Sagem, Accor, Crédit Lyonnais... Autre atout, et non des moindres, Webformance revendique 98 % de taux de renouvellement de ses contrats, ce qui en dit long sur la qualité de ses prestations.

L'innovation pour credo

De quoi stimuler l'appétit de BI, dont la croissance connaît depuis quelque temps une forte accélération, l'agence ayant multiplié par sept son résultat opérationnel en 2005. L'explosion de l'e-pub n'est pas étrangère à ce phénomène. « Le on line est en train de structurer la relation marque/consommateur et l'objectif de BI est de s'imposer comme l'agence de référence de cette relation digitale », fait valoir Emmanuel Henrion, co-dirigeant de Business Interactif. Il faut dire que les solutions apportées par Webformance complètent, en la renforçant, l'offre BI Médias. Ce rachat risque d'ailleurs d'être le premier jalon d'une stratégie de croissance externe, l'agence ne faisant pas mystère de ses intentions de saisir toute opportunité d'être à la pointe de l'innovation.

Nathalie Carmeni

Interview Olivier Guillo (Webformance)

Interview Olivier Guillo (Webformance)

Interview Olivier Guillo (Webformance)

Alors que les détournements de marque, les buzz marketing et les opérations d'influence du consommateur deviennent pratique courante sur le [...]

Webformance met la main sur Snarx

Webformance met la main sur Snarx

Webformance met la main sur Snarx

Le multispécialiste en e-marketing Snarx vient de passer dans les mains de Webformance. Pour 120 000 euros.