En ce moment En ce moment

Business Objects : cap sur le CRM

Publié par le

A travers une série d'accords, Business Objects, fournisseur de solutions de e-business intelligence, veut renforcer sa contribution dans le domaine de la gestion de la relation client.

  • Imprimer


Relation clients Editeur de logiciels dans le domaine de l'aide à la décision depuis 1990, la société de droit français, comme son nom ne l'indique pas..., développe sa présence dans le domaine de la gestion de la relation client, notamment sous l'angle de l'automatisation des forces de vente, par le biais d'un accord avec Siebel. Ainsi, par exemple, Cap Gemini peut suivre l'activité de ses 800 commerciaux grâce à la solution WebIntelligence de Business Objects, à partir des données de Siebel. Pour parfaire la connaissance du client, l'éditeur s'est équipé d'un moteur de segmentation : SetAnalyzer. « Notre environnement Business Objects - WebIntelligence et SetAnalyzer -, offre une visibilité sur les résultats d'une campagne marketing, fournit des informations qui permettent à l'équipe marketing de connaître le retour sur investissement », indique Jean-Marc Bellot, directeur marketing de Business Objects

INTÉGRATION DE L'OFFRE DE SEGMENTATION


En France, l'éditeur s'est allié avec Marketic pour offrir une solution de e-CRM. Cette solution est articulée autour de l'intégration de l'offre de segmentation, scoring et échantillonnage Business Objects SetAnalyzer, l'application d'automatisation de la gestion de campagne Marketic One, le module Marketic One e-contact de traitement multicanal des contacts commerciaux et l'offre Webintelligence d'interrogation, de reporting et d'analyse sur Internet pour ce qui relève du suivi des résultats de campagnes. A signaler également : un partenariat entre Business Objects et le groupe D interactive. Les annonceurs peuvent accéder, via un Extranet sécurisé et personnalisé, aux fonctions de consultation, d'interrogation et d'analyse sur leur base de données marketing hébergée par D interactive, soit ouvrir leur système d'information marketing interne à leurs propres clients, via un Extranet réalisé pour leur compte, toujours par D interactive. Plus récemment, l'éditeur a passé un accord avec Sopres par le biais de l'un de ses distributeurs dans le Nord, Synergy. Le principe est le suivant : les clients de Sopres, tels que Kiabi, ont accès via un Extranet sécurisé à une série d'analyses : analyse de fraîcheur de la base (taux de NPAI), états de synthèse d'actions commerciales ponctuelles, évolution de la matrice RFM dans le temps... « L'idée est de rendre visible l'utilisation d'une base de données hébergée chez Sopres », explique Jean-Michel Bellot.

Sophie Mensior

La rédaction vous recommande

Réussir sa stratégie de social selling
Réussir sa stratégie de social selling

Réussir sa stratégie de social selling

Par Kompass

Construisez votre strategie social selling pas pas et generez des leads grace aux reseaux sociaux Vous etes convaincu que cest le moment de [...]

Sur le même sujet

RGPD : Comment les marques se mettent en conformité
Data
RGPD : Comment les marques se mettent en conformité
Corentin Mossiere

RGPD : Comment les marques se mettent en conformité

Par Floriane Salgues

A moins de 100 jours de l'entrée en vigueur du règlement sur la protection des données personnelles (RGPD), où en sont les marques et leurs [...]

Renault met en place son DMP France avec Weborama
Data
Renault met en place son DMP France avec Weborama

Renault met en place son DMP France avec Weborama

Par Amélie Riberolle

Renault France, accompagné de l'agence conseil fifty-five, a choisi Weborama pour l'accompagner dans la mise en place d'un dispositif data-driven [...]

Nouveau nom et nouvelles ambitions pour Selligent
Data
Nouveau nom et nouvelles ambitions pour Selligent

Nouveau nom et nouvelles ambitions pour Selligent

Par Stéphane Guillard

La plateforme de marketing Selligent devient Selligent marketing cloud. Ce changement concorde avec une mise à jour importante du produit, qui [...]