Recherche

Boxman colonise la planète disque

Publié par le

Le cyberdisquaire se positionne comme une marque mondiale et prévoit d'atteindre les 400 millions de francs de chiffre d'affaires sur le marché européen en 1999.

  • Imprimer


“Un petit pas pour l'homme, un grand pas pour la musique”. Avec ce slogan qui en dit long sur son ambition, Boxman a fait une entrée en fanfare, le 10 mars dernier, à l'occasion de l'ouverture de son site web en France (www.boxman.fr). Une conférence de presse organisée symboliquement au siège de la Sacem et retransmise en direct sur le Web, une campagne d'affichage en 4 x 3 dans 42 villes, 150 annonces press..., l'événement n'est pas passé inaperçu. Après avoir conquis le marché scandinave sur lequel il représente 90 % des ventes de CD sur Internet et 4 % des ventes tous modes de distribution confondus, Boxman entend bien s'imposer en France et en Europe comme l'incontestable numéro un. Pour cela, le disquaire suédois compte rester fidèle à la recette qui a jusqu'ici fait son succès, à savoir s'intégrer localement en tenant compte, pays par pays, des spécificités du marché, de ses acteurs et du goût du public. « Nous allons étroitement collaborer avec les maisons de disques françaises afin de soutenir la promotion des artistes locaux », insiste Bertrand Le Ficher, directeur général de Boxman France (et ancien directeur général d'AOL France).

SIMPLICITÉ ET RAPIDITÉ DE COMMANDE


Pour Boxman, Internet n'est pas une fin en soi, une niche qui pourrait justifier à elle seule un marché. La stratégie du disquaire est de développer une communication de masse, pour tous les consommateurs, que ceux-ci soient familiers ou non d'Internet. A l'inverse de ses principaux concurrents américains ou français (Amazon, CD Now, Music Boulevard, la Fnac) qui privilégient l'information et les communautés, Boxman propose un site à l'aspect éditorial volontairement épuré. « Le site est avant tout un magasin de vente de disques, pas un espace d'échange, précise Bertrand Le Ficher. En privilégiant la simplicité et la rapidité de la commande, nous rendons service aux clients en tenant compte notamment du coût relativement élevé des connexions, basées sur une taxation à la minute, en plus de l'abonnement à Internet. » 250 000 disques sont pour le moment référencés sur le site, le prix de vente des CD variant entre 100 et 120 F, auxquels s'ajoutent 20 F de frais de port, ce qui représente une économie de 20 à 30 F par rapport aux prix affichés par les magasins réels. Conscient de souffrir d'un gros déficit de notoriété en France, Boxman a prévu de mener une politique active de sponsoring sur les principales manifestations musicales et multimédias, à commencer par la Fête de l'Internet et la Fête de la Musique. Pour mener à bien son ambitieux programme, Boxman s'est entouré de deux partenaires de valeur : Kleline pour la solution de paiement sécurisée, et IBM, qui développe et assure la technologie de la plate-forme complète e-business du site.

TANGUY LECLERC

Calendrier de l'Avent du marketer: start-up (J-18)

Calendrier de l'Avent du marketer: start-up (J-18)

Calendrier de l'Avent du marketer: start-up (J-18) Calendrier de l'Avent du marketer: start-up (J-18)

Tous les jours jusqu'à Noël, emarketing.fr vous fait découvrir ou redécouvrir un mot ou une expression du marketing, représentatifs d'une tendance [...]

Calendrier de l'Avent du marketer: data lake (J-20)

Calendrier de l'Avent du marketer: data lake (J-20)

Calendrier de l'Avent du marketer: data lake (J-20)

Tous les jours jusqu'à Noël, emarketing.fr vous fait découvrir ou redécouvrir un mot ou une expression du marketing, représentatifs d'une tendance [...]

[Tribune] Comment optimiser son budget programmatique ?

[Tribune] Comment optimiser son budget programmatique ?

[Tribune] Comment optimiser son budget programmatique ?

Benoit Cochet, director EMEA audience advertising & programmatic chez Yahoo, livre 5 conseils aux marketers pour s'assurer que leurs campagnes [...]