Recherche

Blogophile acharné

Publié par le

Grégory Pouy fait partie du top 100 des blogueurs influents. Sollicité par les marques, il n'entend pas abuser de son «pouvoir» mais servir de relais d'information pour aider les acheteurs à mieux consommer. Portrait d'un jeune homme généreux.

  • Imprimer

 

@ Bruno Delessard

Quel talent auriez-vous voulu avoir?
Dessiner ou peindre.
Votre définition du bonheur?
Profiter de chaque instant.
Vos héros dans la vie réelle?
Je ne suis pas un fan.
Les fautes qui vous inspirent le plus d'indulgence?
Les premières erreurs.
Vos sources d'inspiration (en tous genres)?
Ce que je vois.
Votre principal trait de caractère?
L'enthousiasme.
Votre devise?
Carpe diem.
Votre état d'esprit présent?
Je suis (toujours) heureux.

Son enthousiasme est communicatif. Dès la première rencontre, le jeune homme vous donne envie de rejoindre sa communauté. Celle des blogueurs fous, des aficionados de la com' on the web. Grégory Pouy (prononcez gregorypouy.blog.com), la trentaine dynamique et sportive, a encore des allures d'étudiant, esprit ouvert, en quête de rencontres ludiques et étonnantes. Et quoi de mieux, pour se faire des amis, que d'ouvrir un espace de rencontres et d'échanges sur la Toile. C'est l'option choisie par notre candidat, dès septembre 2005, lorsqu'il crée son premier blog. Depuis, il a récupéré un nom de domaine (gregfromparis.fr, son pseudo sur Skype) et bien sûr, un avatar sur Second Life. Mais surtout, il est classé dans le top 100 des blogueurs influents. Au départ, en technophile averti, Grégory Pouy aime partager ses connaissances sur les produits, les marques. «J'aime découvrir des choses nouvelles, mais surtout j'aime le marketing au sens sociologique. Grâce à mon blog, je me sens libre de dire ce que je pense sans contrepartie financière. Ce que j'aime, c'est expliquer pourquoi un produit est adapté à la cible», explique Grégory Pouy. Très vite, il intègre le marketing dans son univers de réflexion. Après une prépa HEC, il intègre Sup de Co Marseille et passe sa deuxième année d'école en Grande-Bretagne avec une spécialisation en marketing. Il fait ses premières armes en marketing de conquête chez Noos qui va l'embaucher rapidement au poste de responsable de la base de données clients TV. Puis, il entre chez Bouygues Telecom en tant que responsable stratégique des licences de marques. Et développe toujours son activité Internet en parallèle. Plus en accord avec ses centres d'intérêt, il vient d'intégrer la plateforme internationale BuzzParadise, en charge de la stratégie de développement Europe et de la communication. Pour l'agence, il a pour mission d'optimiser la base de données des blogueurs influents au niveau européen. L'agence compte actuellement 20000 membres en Europe. «L'idée est d'approcher des grandes marques européennes», indique le jeune représentant. Aujourd'hui, son blog attire 20000 visiteurs uniques par mois. Et il reçoit environ trois demandes par jour de la part des marques. Orienté sur le marketing, la communication, la sociologie, il tend à nourrir la réflexion des consommateurs avant leurs achats en vulgarisant les codes marketing. «Je partage mes expériences de marque sans aucune contrainte. J'éclaire les consommateurs abreuvés de messages», précise Grégory Pouy. Tests de véhicules, nouveaux produits high-tech, nouvelle attraction testée chez Disney en avant-première, soirée VIP... Les blogueurs sont désormais tout autant sollicités que les journalistes. Lui-même se nourrit de ses rencontres. Très entouré, il cultive la communication tous azimuts. Ses amis sont blogueurs, chefs d'entreprise... L'internaute multiplie les contacts. «Au risque de basculer dans des relations superficielles au sein de son réseau de contacts professionnels, regrette Stéphane Franco, un ami d'enfance. Il aime donner son avis à tout prix et être influent. Il est capable, quand nous sommes en petit comité entre amis, de rester scotché des soirées entières sur ses blogs à commenter, animer ses sites, donner son avis.» Son avenir? Le jeune homme qui gagne en notoriété dans la blogosphère se verrait bien rejoindre l'univers du luxe et mettre un peu de paillettes sur la Toile.

Marie-Juliette Levin

Calendrier de l'Avent du marketer: collapsologie (J-14)

Calendrier de l'Avent du marketer: collapsologie (J-14)

Calendrier de l'Avent du marketer: collapsologie (J-14) Calendrier de l'Avent du marketer: collapsologie (J-14)

Tous les jours jusqu'à Noël, emarketing.fr vous fait découvrir ou redécouvrir un mot ou une expression du marketing, représentatifs d'une tendance [...]

Calendrier de l'Avent du marketer: mobilegeddon (J-15)

Calendrier de l'Avent du marketer: mobilegeddon (J-15)

Calendrier de l'Avent du marketer: mobilegeddon (J-15)

Tous les jours jusqu'à Noël, emarketing.fr vous fait découvrir ou redécouvrir un mot ou une expression du marketing, représentatifs d'une tendance [...]

Calendrier de l'Avent du marketer: noventhique (J-16)

Calendrier de l'Avent du marketer: noventhique (J-16)

Calendrier de l'Avent du marketer: noventhique (J-16)

Tous les jours jusqu'à Noël, emarketing.fr vous fait découvrir ou redécouvrir un mot ou une expression du marketing, représentatifs d'une tendance [...]

Les chatbots : avenir du service client ?

Les chatbots : avenir du service client ?

Les chatbots : avenir du service client ?

71% des consommateurs américains souhaitent être capables de résoudre par leurs propres moyens, les problèmes relatifs à une commande, plutôt [...]

Calendrier de l'Avent du marketer: s-marketing (J-17)

Calendrier de l'Avent du marketer: s-marketing (J-17)

Calendrier de l'Avent du marketer: s-marketing (J-17)

Tous les jours jusqu'à Noël, emarketing.fr vous fait découvrir ou redécouvrir un mot ou une expression du marketing, représentatifs d'une tendance [...]