Recherche

Blackberry, le mobile qui aspire les e-mails

Publié par le

Permettre aux salariés d'une entreprise de recevoir instantanément tous leurs mails sur un petit terminal mobile pesant 136 grammes, tel est le but de la solution Blackberry.

  • Imprimer


Lancée en novembre 2002 en France par SFR, cette solution de messagerie mobile, présentée par la société canadienne Research in Motion (RIM), équipe déjà plus d'un million de professionnels dans le monde. Dans un premier temps, elle s'adressait aux entreprises équipées d'un serveur de messagerie dédié. Aujourd'hui, SFR étend son offre aux marchés des TPE/PME et des professions libérales - avocats, médecins, artisans… - dont les messageries sont hébergées chez un tiers, Cegetel, Freee, Yahoo, 9 Telecom, AOL, Club-Internet, Wanadoo, etc. L'utilisateur peut enregistrer jusqu'à dix adresses différentes, qu'il pourra consulter sur son appareil. Le principe de fonctionnement est relativement simple. L'utilisateur doit configurer son compte sur une messagerie gérée par la société RIM. Ensuite, il indiquera ses adresses e-mails afin que les messages soient reroutés sur son compte Blackberry. Le terminal reste connecté en permanence à la messagerie et, comme pour une messagerie classique de bureau, ses e-mails arrivent de manière automatique sur son terminal de poche. Il peut ainsi en prendre connaissance quasiment en temps réel, et y répondre. En fait, le terminal n'est pas connecté en permanence, les messages arrivés sur les boîtes aux lettres ne sont envoyés que tous les quarts d'heure, un délai somme toute raisonnable. La solution est pratique, l'ergonomie du terminal excellente. L'essayer, c'est l'adopter. Mais il faut y mettre le prix. 30 e HT par mois hors abonnement SFR, pour 20 Mo de transfert de données, soit environ 10 000 e-mails. Quant au terminal, il coûte 375 e HT. Il fait également office de téléphone. Blackberry est commercialisé en Europe dans neuf pays (Allemagne, Autriche, Espagne, Irlande, Italie, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suisse et France). A ce jour, il n'est commercialisé en France que chez SFR, mais Orange devrait lancer une offre à la rentrée 2004. Le marché grand public n'est pas encore visé, le produit étant vu par ses auteurs comme professionnel de par son coût et son usage.

Olivier Brusset

L'avenir de l'e-mailing se joue sur mobile

L'avenir de l'e-mailing se joue sur mobile

L'avenir de l'e-mailing se joue sur mobile L'avenir de l'e-mailing se joue sur mobile

50% des internautes préfèrent lire les e-mails publicitaires sur mobile, selon l'étude "E-mail marketing attitude", menée par le SNCD et NP6. [...]

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Comment les annonceurs perçoivent-ils le mobile, qui absorbe une part de plus en plus croissante des investissements publicitaires ? Réponse [...]

Cdiscount à l'assaut de la téléphonie mobile

Cdiscount à l'assaut de la téléphonie mobile

Cdiscount à l'assaut de la téléphonie mobile

200 minutes, 200 sms/mms et 200 mo d'Internet pour 2 euros, c'est avec cette offre simple et compétitive que Cdiscount lance son offensive sur [...]

Audience mobile : Médiamétrie élargit sa mesure

Audience mobile : Médiamétrie élargit sa mesure

Audience mobile : Médiamétrie élargit sa mesure

La société d'études média combine des données user-centric et site-centric pour mieux appréhender l'Audience Internet Mobile qui représentait [...]