Recherche

Bil/D&B change son nom pour Altares

Publié par le

L'expert en cotation financière veut désormais se positionner sur la “connaissance interentreprises” : informations légales, marketing, financières et extrafinancières.

  • Imprimer


Bil/D&B est mort. Vive Altares. Un changement d'identité qui intervient un an après la fusion entre BiL et D&B France, et quelques semaines après le rachat de BMJ Ratings. Sont à l'ordre du jour : une nouvelle organisation, un nouveau positionnement et, bientôt, une nouvelle structuration de l'offre. « La réorganisation a été le chantier de l'année 2005. Nous avons fusionné les effectifs de Bil et D&B France pour que l'ensemble puisse fonctionner en corrélation avec notre stratégie », explique Thierry Asmar, directeur général d'Altares. Une stratégie qui aura pour but de positionner l'entreprise comme un spécialiste de l'information globale sur les entreprises. « Grâce à BMJ, nous allons d'abord développer notre expertise vers l'extrafinancier sur les secteurs que nous maîtrisons aujourd'hui (les banques, assurances et grands comptes) et élargir notre champ d'action vers les PME et les TPE que nous ne prospectons pas encore », poursuit le directeur général. Altares sera donc une marque ombrelle pour l'ensemble du groupe. « Nous associerons, désormais, systématiquement les logos “produits” et “société”, afin que nos prospects et nos clients puissent associer la nouvelle identité de l'entreprise avec nos marques », ajoute Emmanuel Robert, directeur marketing et communication d'Altares. Une association qui concernera également BMJ Ratings, société acquise en janvier dernier et spécialisée dans l'information extrafinancière. Ancienne filiale de Fimalac, l'un des spécialistes de la cotation financière, BMJ a été cédée à Bil/D&B dans le cadre d'une restructuration. Avec cette structure, BiL a maintenant l'occasion de sortir des sentiers battus de son activité historique et de proposer des services complémentaires. « Avant la fin du 1er semestre 2006, BMJ lancera Global Impact, une cotation mixant note financière et extrafinancière », confie Pascal Bello, son Dg. Des synergies qui apparaîtront rapidement. Mis à part les produits de BMJ, les prospects et clients d'Altares ne seront pas vraiment dépaysés par ce changement de nom. L'entreprise sera toujours chapeautée par Fininfo et continuera de proposer en exclusivité les produits de D&B Worldwide en France.

Samir Azzemou

E-réputation : quels enseignements tirer de 2016 ?

E-réputation : quels enseignements tirer de 2016 ?

E-réputation : quels enseignements tirer de 2016 ?

Customer is watching you Avec les reseaux sociaux les marques ne sont plus l abri un bad buzz qui peut impacter au dela de leur image leur sante [...]

Budgets

Budgets

Budgets

Le chef de produit tient sa disposition plusieurs hypotheses pour determiner et recommander le budget des produits Il peut ainsi calculer son [...]

Le budget du projet

Le budget du projet

Le budget du projet

Le budget de projet est un document qui materialise le contrat liant le chef de projet et son commanditaire sur les ressources financieres allouees [...]

Compte d'exploitation

Compte d'exploitation

Compte d'exploitation

Le compte exploitation apporte au chef de produit une lecture financiere de la performance actuelle ou future des produits qu il gere On retrouve [...]

Seuil de rentabilité

Seuil de rentabilité

Seuil de rentabilité

Le point mort egalement appele seuil de rentabilite permet au chef de produit de determiner le volume necessaire sur un produit pour couvrir [...]

Matrice BCG

Matrice BCG

Matrice BCG

La matrice BCG est utilisee pour determiner les priorites et actions des produits en portefeuille Les deux dimensions croissance du marche et [...]

Marketing Sportif

Marketing Sportif

Marketing Sportif

Le marketing sportif repose sur la contribution dune societe un evenement lie au sport match entrainement dun athlete etc quelle se fasse au [...]