Recherche

Berto Taïeb (AACC Marketing Communication) : «La fin du monolithisme»

Publié par le

Les délégations Marketing Direct et Marketing Promotionnel et Motivation de l'AACC ne font plus qu'une depuis le 6 janvier dernier. Président de la nouvelle entité, Berto Taïeb (Eccla) explique les fondements et missions de la délégation "Marketing Communication".

  • Imprimer


Le choix, à l'unanimité, du nom "Marketing Communication", est pour Berto Taïeb «particulièrement révélateur. Les agences des deux délégations précédentes ont en effet en commun une vocation, qui s'accélère, d'intervenir de plus en plus en amont dans les problématiques marketing des entreprises. Qu'ensuite, des process soient appliqués dans un cadre marketing plus tourné vers le consommateur, vers le distributeur..., cela dépend des besoins du client et des caractéristiques des agences. Mais le point commun qui justifie le mot "marketing" est là : nous nous occupons de plus en plus des affaires de nos clients et sommes de moins en moins des exécutants. Par ailleurs, nous ne sommes pas des conseils en organisation, nous appliquons des stratégies de communication, nous vivons dans l'action. Mais toujours avec la même mentalité. Nous sommes au confluent de la réflexion stratégique et de la mise en œuvre de stratégies de communication développant autant le capital client que le business.» Elu, lui aussi, à l'unanimité, le nouveau président a fixé pour la délégation une ambition : «Clamer haut et fort que nous sommes l'archétype d'une nouvelle forme de conseil en communication», et deux axes stratégiques : «visibilité et expertise». «Il existe toute une richesse de talents et des champs de compétences qui ne sont pas connus, explique-t-il. Et nous devons démontrer aux entreprises que nous disposons d'une capacité à intégrer un certain nombre de disciplines. Et démontrer aussi, pour ne pas rester au stade des déclarations, que cette capacité s'appuie sur des expertises.»

RENFORCER LES EXPERTISES


Dans ce cadre, Berto Taïeb entend bien que la délégation aide ses membres à renforcer, précisément, leurs expertises. Par la mise en place d'un plan de formation, un rapprochement avec l'Université pour la recherche fondamentale, avec les instituts d'études pour la mesure d'efficacité... Par ailleurs, la délégation se devra de capitaliser sur le travail déjà entrepris. «Et en particulier sur le capital client, qui ne nous est pas toujours attribué. Nous avons par ailleurs lancé un programme d'études sur le comportement du consommateur au point de vente, avec Insight, et nous allons lancer des études sur la motivation. Au-delà des services apportés à ses membres, des congrès..., la délégation entend renforcer ses relations avec les institutionnels : La Poste, l'UDA... «J'ai l'intention d'engager un partenariat très serré avec l'UDA, annonce Berto Taïeb. Notre métier est à géométrie variable, comme le sont leurs problèmes. Les annonceurs ont compris que la vitalité d'une marque dépend de la vitalité de son business et de la relation qu'elle entretient avec ses clients, directement ou via des réseaux de distribution. Et, dans la pratique, nous maîtrisons cette relation sous tous ses aspects : marketing relationnel, BDD, promotion, publicité... Nous savons que pour gagner des clients et les garder, il faut jouer sur plusieurs registres. C'est la fin du monolithisme, quel qu'il soit.» Terminons, entre autres missions, par la volonté de recruter de nouvelles agences membres partageant la même philosophie et l'on aura une idée de l'ampleur du programme qui attend Berto Taïeb et ses confrères. Un programme ambitieux, mais qui n'effraie pas celui qui a déjà connu les honneurs et charges d'une présidence (à l'ACDC de 86 à 88 puis à l'AACC Promotion de 88 à 90) : «C'est ambitieux, mais la période est bonne. Car je crois que les années difficiles sont derrière nous et que nous avons un avenir que l'on peut envisager avec beaucoup de sérénité et d'enthousiasme.»

La Délégation Marketing Communication


La nouvelle délégation compte 44 agences, représentant un peu plus de 1 500 personnes employées et une marge brute 1996 d'1,1 milliard de francs. Elle dispose de 5 membres au Conseil d'administration de l'AACC : Berto Taïeb (Eccla), président de la délégation, Elizabeth Reiss (Publicis Direct Academy), vice-présidente, Eric Vaubourgeix (Meura, Groupe Nouveau Langage), Martine Landry (141 France) et Pierre de Roüalle (WCJ).

FRANÇOIS ROUFFIAC

Les directeurs marketing en mal de confiance

Les directeurs marketing en mal de confiance

Les directeurs marketing en mal de confiance Les directeurs marketing en mal de confiance

Les directeurs communication inspirent davantage confiance aux consommateurs que les directeurs marketing, selon une étude réalisée par l'Ifop [...]

Ne plus commettre d'impair avec son agence

Ne plus commettre d'impair avec son agence

Ne plus commettre d'impair avec son agence

Confier sa campagne à une agence ressemble encore à un parcours du combattant pour certaines annonceurs. La délégation Customer Marketing de [...]

[Tribune] En 2016, le marketing relationnel sera social

[Tribune] En 2016, le marketing relationnel sera social

[Tribune] En 2016, le marketing relationnel sera social

Face aux adblockers, les réseaux sociaux permettent aux annonceurs de nouer une relation qualitative avec leur cible, selon Catherine Michaud, [...]

StJohn's rejoint l'AACC

StJohn's rejoint l'AACC

StJohn's rejoint l'AACC

L'Association des agences-conseil en communication accueille une nouvelle venue, l'agence indépendante StJohn's, au sein de ses délégations [...]

20 ans de publicité vus par Fabienne Mallat (Hanes)

20 ans de publicité vus par Fabienne Mallat (Hanes)

20 ans de publicité vus par Fabienne Mallat (Hanes)

A l'occasion des 20 ans de Marketing Magazine, ceux qui font chaque jour la publicité (agences, annonceurs et réseaux sociaux) nous ont livrés [...]