Recherche

Bâtisseur international

Publié par le

Des Caraïbes en 84, où il met en place un réseau de distribution pour Martini & Rossi, à la conquête de l'Europe avec D interactive, l'entrepreneur dans l'âme qu'est Sylvain Forestier n'a jamais cessé de bâtir.

  • Imprimer


Coups d'oeil à son agenda électronique, prises de notes rapides, regards vers les mails qui ne cessent d'arriver (entre 60 et 70 par jour)... Tout en répondant aux questions, de manière concise, Sylvain Forestier a l'esprit en alerte permanente. Il l'avoue, « j'ai tendance à penser à plusieurs choses à la fois. Et de manière générale, j'ai beaucoup de mal à me concentrer sur quelque chose. Je touche un peu à tout, je papillonne, j'ai beaucoup de centres d'intérêt... En sport, je suis moyen partout. » Ce qui ne veut pas dire que le coprésident de D interactive ait l'air désorganisé pour autant. Même s'il est souvent en retard... bien que son vécu européen - il est responsable de la Suède et la Grande-Bretagne - l'oblige à faire davantage attention. « Je travaille de façon assez dense et rapide. Je ne supporte pas une réunion qui dure plus d'une heure. » Et, malgré ses "doubles journées", dues à sa présidence depuis janvier 2000 de l'association CroissancePlus, il préserve soigneusement ses six semaines de vacances au cours desquelles il va pratiquer le ski, la plongée, l'escalade en Corse, la voile... et ses week-ends « pour voir les enfants ». Des vacances ou des week-ends qu'il lui arrive fréquemment de passer avec son associé de toujours, Jean-François Lanièce. C'est avec lui, et Vincent Roure, - qui a quitté le trio il y a quelques années -, rencontrés en prépa, que l'aventure démarrera en 85. A sa sortie de l'Essec. « Dès l'école, je voulais créer une entreprise. J'avais d'ailleurs beaucoup travaillé dans le cadre de la junior entreprise. » Au point de devenir président de la Confédération Nationale des Junior Entreprises en 83. Première création : une agence spécialisée dans les clubs de clientèle - « Quand vous n'avez pas d'argent, pas de relations, il est difficile de faire autre chose que du conseil » -, qui donnera très vite naissance à une agence purement MD, Directement. Un « bon feeling » avec Philippe Michel leur fait vendre 45 % des parts à CLM-BBDO. Le développement suit : de 6 MF de marge brute en 86, l'agence passe à 50 en 96. Mais, après le décès de Philippe Michel et un désaccord avec le groupe au niveau du positionnement de l'agence, qui voulait s'orienter vers le CRM et la technologie, c'est le retour à l'indépendance. La naissance de Groupe D!, devenu depuis D interactive, l'entrée en Bourse en 99 pour accélérer la croissance. 120 MF de chiffre d'affaires en 98, entre 650 et 700 prévus pour fin 2001. « La Bourse ne nous donne plus le droit à l'erreur. Nous sommes obligés de réussir. D'avoir une gestion plus agressive. » Car l'aventure est loin d'être terminée. « Nous avons encore un très gros potentiel de développement. Nous voulons attaquer l'Allemagne..., construire sur les cinq à huit ans qui viennent le groupe leader en Europe, avec une taille de l'ordre de 2 MdF. Aujourd'hui, le groupe est encore petit et n'a pas atteint la profitabilité que l'on souhaite. » Et si c'était à refaire ? « Je ne donnerais pas forcément le conseil de partir de zéro, comme nous l'avons fait. Nous avons perdu beaucoup de temps, connu des galères... Peut-être vaut-il mieux avoir deux-trois ans d'expérience pour avoir une meilleure vision. » Des regrets ? « Je n'aime pas tellement regarder en arrière. Je suis plus tourné vers le futur. Je crois que dans ma vie personnelle, je n'ai pas commis trop d'erreurs. Au niveau professionnel, nous en avons fait des tas, nous avons racheté des sociétés trop cher ou mauvaises... Mais au final, il y a quand même beaucoup plus de positif que de négatif. » Sylvain Forestier avouera quand même un regret : « J'aurais beaucoup aimé faire Sup Aéro. » Car sa grande passion, et il suffit de regarder son bureau, dont un des murs est décoré d'une superbe hélice, pour s'en convaincre, c'est l'aviation. « Dès que j'ai pu, en 84, j'ai piloté. J'aime bien ce milieu où il faut être super actif, car l'on est toujours en train de décider quelque chose. On y rencontre aussi souvent des entrepreneurs, et des gens assez caractériels. » Caractériel Sylvain Forestier ? « Non, je dois me mettre en colère une fois par an... Je suis souvent de mauvaise humeur, mais ce n'est pas pareil », dit-il. Dans un grand sourire.

Parcours


41 ans, marié, trois enfants (2, 5 et 9 ans). Essec 84. 85 : création, avec Jean-François Lanièce et Vincent Roure de SAVE, agence spécialisée dans les clubs. 86 : création de Directement, agence de MD, qui deviendra filiale de CLM-BBDO. 96 : création de Groupe D!, devenu D interactive en 2000. Président de CroissancePlus, association réunissant des entreprises de croissance, depuis janvier 2000. Passionné d'aviation.

François Rouffiac

Disparition de Rémy Pflimlin

Disparition de Rémy Pflimlin

Disparition de Rémy Pflimlin

L'ancien PDG de France Télévisions est décédé le 3 décembre 2016 à Paris.

Top 5 des Mannequin Challenges des marques

Top 5 des Mannequin Challenges des marques

Top 5 des Mannequin Challenges des marques

Après le ice bucket challenge, place au mannequin challenge. Ce phénomène viral, qui a contaminé toute la sphère internet, consiste à se filmer [...]

Doctissimo, du média au magasin

Doctissimo, du média au magasin

Doctissimo, du média au magasin

Depuis 2015, les lecteurs français de Doctissimo peuvent appliquer les conseils bien-être et santé prodigués par le site d'information français [...]

Calendrier de l'Avent du marketer: martech (J-21)

Calendrier de l'Avent du marketer: martech (J-21)

Calendrier de l'Avent du marketer: martech (J-21)

Tous les jours jusqu'à Noël, emarketing.fr vous fait découvrir ou redécouvrir un mot ou une expression du marketing, représentatifs d'une tendance [...]