Recherche

BEST OF DU WEB

Publié par le

LES FRANCAIS FAVORABLES AU PAIEMENT MOBILE

Selon une étude de Wincor Nixdorf en partenariat avec l'Ifop, 41 % des Français sont prêts à payer via leur mobile. Leurs deux principales motivations: la simplicité pour 82 % des sondés, et la rapidité pour 51 %. Si cette option séduit plus les hommes et les Franciliens (51 %), elle ne fait pas encore l'unanimité. Près de 19 % des personnes interrogées se montrent très opposées à ce mode de paiement notamment à cause des questions de sécurité.

INTERNET, POINT DE PASSAGE OBLIGE AVANT L'ACHAT

La nouvelle étude d'OTO Research (groupe FullSIX) révèle qu'Internet est - de très loin - la source privilégiée du consommateur pour obtenir des informations sur un produit ou un service. 87 % des Français se tournent d'abord vers cette source, 6 % favorisent l'avis de leur entourage et 5 % demandent les conseils d'un vendeur. Les Français font varier leurs sources sur Internet: sites d'achat en ligne (77 % déclarent y aller souvent), sites des marques (76 %) et sites d'informations spécialisés (74 %), mais également - dans une moindre mesure - forums (48 %) et blogs spécialisés (36 %).

LE MOBILE WORLD CONGRESS COURONNE DE SUCCES

2011, L'ANNEE DU MOBILE?

Le Mobile World Congress (MWC), organisé en février à Barcelone par l'association inter nationale GSM (Global Special Mobile), a explosé tous ses records. Plus de 60 000 visiteurs (une hausse de 11 % par rapport à 2010) de 200 pays sont venus découvrir les 1 400 exposants. « Cette année, on va assister à un boom du nombre d'applications mobiles, notamment celles qui utilisent la géolocalisation », constate Thomas Husson, analyste senior chez Forrester. Lors de cette manifestation, trois innovations ont émergé: les applications pour smartphones, les tablettes numériques et la Near Field Communication (NFC). Cette technologie «sans contact» devrait révolutionner les usages. D'ailleurs, les plus gros opérateurs de téléphonie mobile (América Móvil, China Unicom, Deutsche Telekom, etc.) se sont engagés à la commercialiser d'ici à 2012.

NEXT IDEA SE REORGANISE EN TROIS AGENCES

Dans un contexte de rapprochement avec les activités digitales de Lagardère Active, le groupe d'agences de marketing digital, filiale de Lagardère Active NextIdea, met en place une nouvelle organisation. Elle comprend désormais trois structures complémentaires: NextData (pour le marketing relationnel on line), NextIdea Conseil (pour la communication digitale) et NextIdea Digital Media (pour la stratégie d'acquisitions digitales).

LE «FACEBOOK COMMERCE» DE LA REDOUTE

Les clients de La Redoute peuvent désormais visualiser une partie de la dernière collection, sélectionner des articles et payer directement leur commande par carte bancaire ou PayPal. Ils sont livrés gratuitement par Colissimo. Les «fans» peuvent commenter et partager leurs idées shopping avec leurs amis. L'enseigne compte plus de 300 000 fans sur Facebook... Pour mettre en oeuvre ce dispositif, l'enseigne s'est associée à la start-up française Boosket.

FOURSQUARE EN FRANCAIS

Créé à New York en 2009, Foursquare, réseau social géolocalisé, était à l'origine accessible uniquement en anglais. Mais près de 40 % des cinq millions d'utilisateurs n'habitent pas aux Etats-Unis Pour faciliter et encourager son utilisation, Foursquare lance donc cinq nouvelles versions: en français, espagnol, allemand, italien et... japonais!

SCANBUCKS REINVENTE LA CARTE DE FIDELITE

Distribeo, start-up proposant des solutions de PLV mobile, développe une application iPhone originale. Pendant ses courses, le client scanne les codes-barres des produits pour gagner des points Scanbucks, échangeables contre des cadeaux. SFR et Coca-Cola ont déjà adopté l'application. « Nous réinventons la carte de fidélité en créant un service multienseignes, multimarques et multirécompenses », explique Eliott Reilhac, dg de Distribeo. Une solution ludique qui transforme en quelques clics les grands magasins en terrains de jeux.

64% DES CONSOMMATEURS ONT CHANGE DE PRESTATAIRE DE SERVICES (BANQUE, FOURNISSEUR D'EAU, OPERATEUR MOBILE...) AU MOINS UNE FOIS EN 2010 DU FAIT D'UN NIVEAU DE SERVICE DECEVANT. CETTE PROPORTION S'ELEVAIT A 69 % EN 2009. (ETUDE D'ACCENTURE REALISEE AUPRES DE PLUS DE 5 800 PERSONNES DANS 17 PAYS).

PAGES JAUNES LANCE BUSINESS CENTER

FIDELISER LES CLIENTS ANNONCEURS

Après six mois de tests, le nouveau Business Center de PagesJaunes a été mis en place le 10 mars dernier. Le spécialiste de la publicité et de l'information locale (sur Internet, mobile et imprimé) propose à ses 700 000 annonceurs un nouvel espace en ligne composé de trois services: la mesure d'audience et de performance des campagnes de communication digitale, un magazine en ligne et, enfin, une boutique en ligne pour optimiser un référencement ou créer un site Web. Gratuit, sécurisé et personnalisé, le Business Center se présente sous la forme d'un portail de services. Il est composé d'un premier service: Webanaly tics, conçu pour mesurer l'audience des produits PagesJaunes. Business Center comprend aussi un Business Mag. Ouvert à tous les professionnels, cet espace public a une vocation éditoriale et informative. Business Center est enfin doté d'une boutique en ligne sur laquelle les internautes professionnels peuvent, de manière autonome, créer, optimiser et personnaliser leur présence et leur référencement sur le site Pagesjaunes.fr. Ils peuvent également développer leur site Internet grâce à une solution clés en main, le pack Visibilité Internet. En proposant ce nouveau service, PagesJaunes veut fidéliser ses clients annonceurs en leur apportant plus d'autonomie en ligne, mais aussi en leur prouvant l'efficacité de ses services grâce à la mesure de performance de leurs campagnes digitales.

LES CONSOMMATEURS SE FIENT AUX... CONSOMMATEURS

Selon l'étude commanditée par Bazaarvoice et RichRelevance et réalisée en 2010 par Forrester Consulting dans trois pays (France, Grande-Bretagne et Allemagne), il ressort que pour acheter un produit, les Français font d'abord confiance aux... Français. 63 % des personnes interrogées reconnaissent ainsi l'influence des sites d'avis et des forums lors de leurs recherches d'informations sur un produit ou lors de leurs achats en ligne. Pour 73 % des sondés, les évaluations et les critiques des produits sur Internet viennent en deuxième position (avant les descriptions des produits et tarifs) des outils les plus utiles pour effectuer une comparaison. Preuve de la confiance qu'ils accordent aux autres consommateurs? 66 % estiment que si quelqu'un utilise le produit et se dit satisfait, ils le seront également.

LE VRM ARRIVE EN FRANCE

QUAND LE CLIENT POSSEDE SON PROPRE CRM

Importé des Etats-Unis, le Vendor Relationship Management (VRM) instaure une nouvelle relation entre le consommateur et les entreprises. Il s'agit de permettre aux consommateurs de disposer de leur propre CRM. En se connectant sur une plateforme, le client accède en quelques clics à tous ses courriers de gestion (factures, relevés, etc.) et ses documents moins structurés (points de fidélité, historiques de contrats...). Cette sorte de CRM pour le client lui-même permet à l'internaute de mieux connaître les annonceurs et fournisseurs avec lesquels il est en relation - ou souhaite le devenir - afin de «mieux consommer».

Le Vendor Relationship Management a été imaginé en 2006 par des chercheurs de l'université d'Harvard qui ont constaté les limites du CRM et le mauvais ciblage de certaines campagnes marketing. En France, ce concept est proposé depuis quelques jours par la société Adminium, créée par Didier Louvet, cofondateur de Smartbox et président d'Adminium. Les particuliers qui souhaitent bénéficier de ce service peuvent s'inscrire. Ils devront acquitter un abonnement de 4,90 euros par mois, sur le site: www.adminium.fr/ La formule est également susceptible d'intéresser les entreprises. Celles-ci peuvent, en effet, utiliser les données fournies par les internautes et organiser des campagnes de marketing ciblées en fonction de leurs besoins.

VOLKSWAGEN ACCELERE SUR LE WEB ET MOBILE

Nouveau site Web, nouvelle plateforme de relation client Volkswagen & Moi, refonte du magazine digital interactif, relooking du site mobile et de l'appli pour smartphones. Le constructeur automobile intensifie sa stratégie Web et mobile.

Volkswagen.fr/fr.html invite les internautes à découvrir les véhicules, à les configurer et à prendre rendez-vous pour faire un essai.

Un site au design moderne et des fonctionnalités plus attractives pour informer l'internaute et le transformer en client.

BARCLAYS CHOUCHOUTE SES CLIENTS

A l'occasion du 20e anniversaire de la mort de Serge Gainsbourg, Barclays a convié 200 clients «Premier» à une exposition organisée chez Sotheby's le 3 mars. « Nous voulions leur offrir un traitement VIP, particulièrement soigné, révèle-t-on chez Barclays. Mais aussi innover, en organisant un événement autour d'une figure de l'art contemporain, et non plus à l'occasion d'une vente d ' oeuvres d'art classique. » Voilà deux ans que Barclays organise ce type de manifestations, une fois par trimestre, souvent à l'occasion de ventes dans la prestigieuse maison d'enchères.

10 000 C 'EST LE NOMBRE DE CARTES BANCAIRES DESSINEES PAR CHRISTIAN LACROIX, EDITEES PAR LA CAISSE D'EPARGNE POUR LES CLIENTES, A L'OCCASION DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DE LA FEMME LE 8 MARS.

FORMATIONS EDITIALIS

Vous souhaitez analyser votre base de données, l'enrichir et créer de la pertinence dans la rédaction de votre campagne e-mailing? Participez le 23 juin 2011 à la formation: «Enjeux et opportunités de bases de données dans la réussite de vos campagnes marketing». A la fin de cette journée, la base de données n'aura plus aucun secret pour vous et tous les éléments seront réunis pour assurer votre succès! Pour mieux comprendre les enjeux du cross canal, les outils existants et les utiliser de façon optimale, inscrivez-vous à la conférence des 15 et 16 juin sur: «De la stratégie marketing à la distribution: comment mettre en place une organisation cross canal?« Nos experts et annonceurs vous présenteront les techniques à utiliser. Pour plus d'information, consultez notre site: http://conferences.editialis.fr/ ou contactez-nous au 01 46 99 97 79.

200 000 TELECHARGEMENTS .C'EST LE SCORE COMMUNIQUE PAR FIDAL, LA SOCIETE EDITRICE DE L'APPLICATION MOBILE, QUI PERMET DE DEMATERIALISER LES CARTES DE FIDELITE.

L'OUTIL D'ANALYTICS DE FACEBOOK EN TEMPS REEL

Facebook Insights se modernise et va plus vite. La dernière version de l'outil de social analytics du réseau aux 500 millions de membres propose des mesures en temps réel. Avant, les données étaient actualisées toutes les 48 heures.

BOUYGUES TELECOM SIGNE AVEC VIAVOO

40 000 fans sur Facebook, 2 000 abonnés sur Twitter, une présence régulière sur plusieurs sites d'avis, blogs et forums. Bouygues Telecom entretient une relation étroite avec ses clients sur la Toile. Pour transformer les fans et followers (abonnés) en consommateurs et ambassadeurs de la marque, Bouygues Telecom a adopté la solution Feedback Analytics de Viavoo, éditeur de logiciels d'analyse de l'expérience client et de social CRM, pour écouter et analyser la «voix du client» sur le Web 2.0.

PRUNELLE REJOINT VIVACTIS GROUPE COMMUNICATION

Prunelle dépoussière la nutrition et son approche par le marketing. L'agence accompagne les annonceurs, de la formulation des produits au positionnement marketing. En rejoignant Vivactis Groupe Communication, spécialisé dans la communication pharmaceutique, l'agence ajoute à son offre une expertise dans le domaine des études cliniques formatées pour le marché agroalimentaire.

L'INTERNAUTE VIGILANT SUR SES DONNEES?

La quatrième édition du baromètre de l'intrusion ETO montre que les consommateurs se méfient des informations personnelles fournies aux annonceurs, notamment sur Internet. 41 % considèrent que les marques sont intrusives (+ 1 % par rapport à la 3e édition). 76 % sont dérangés par le fait que les marques stockent des informations les concernant. 77 % refuseraient d'être géolocalisés. Et près de 80 % sont très attentifs aux informations qu'ils laissent sur Internet. Ainsi, les internautes ne souhaitent ni que les marques prennent connaissance des sites qu'ils visitent, ni des mots-clés utilisés sur Google. Ils n'acceptent pas qu'on utilise les informations personnelles qu'ils laissent sur Facebook.

« NE PAS CONFONDRE HABITUDE ET ATTACHEMENT »

INTERVIEW DE JEAN-FRANCOIS TRINQUECOSTE, COFONDATEUR DE L'OBSERVATOIRE DE LA FIDELITE

- Comment définiriez- vous la fidélité?

Il ne faut pas confondre habitudes d'achat et sentiment d'attachement à la marque. La fidélité n'a rien à voir non plus avec la rétention. Lorsqu'un consommateur effectue un achat, c'est parfois davantage par intérêt pour un programme de fidélisation que par réel attachement à la marque. Il apprécie les bénéfices que lui procure ce programme durant une période nécessairement limitée. Dans ce cas, la consommation de la marque est provisoire et fragile. En cas d'insatisfaction, le client est très vite susceptible de changer de mode de consommation.

- Quelle différence faites- vous entre fidélité transactionnelle et fidélité relationnelle? Sont-elles compatibles?

La fidélité transactionnelle correspond à l'évaluation régulière de ce que les consommateurs peuvent obtenir en termes de valeur marchande et de bénéfices en échange de ce qu'ils consentent à donner pour en bénéficier. Décider de renoncer à un programme de fidélisation revient à évaluer le manque à gagner. La fidélité relationnelle, elle, coïncide avec l'histoire qu'entretiennent la marque et son client. Elle repose sur des notions de confiance et de sympathie.

- Toute entreprise peut-elle instaurer une dimension affective dans sa relation client?

Jean-François Trinquecoste, cofondateur de l'Observatoire de la fidélité

Jean-François Trinquecoste, cofondateur de l'Observatoire de la fidélité

Tous les produits et toutes les entreprises ne sont pas logés à la même enseigne. Certaines marques, du fait de leur activité industrielle ou de masse, peuvent difficilement entretenir une relation de proximité avec le consommateur. Pour instaurer un lien de nature affective et créer une relation de proximité, elles doivent se «personnifier». Même si c'est difficile, certaines réussissent à susciter de la sympathie en mettant en avant des valeurs supposément partagées avec leurs cibles. D'autres, comme Apple, ont su installer et maintenir un lien fort avec leurs utilisateurs, et créer un univers fondé sur la confiance. La marque a réussi à délivrer une valeur d'usage liée à l'utilisation de ses produits, mais aussi une forme de bénéfice symbolique supplémentaire celui de faire partie d'un ensemble d'utilisateurs de la marque fiers de l'être et de le montrer La marque réunit autour d'elle une véritable tribu d'adeptes.

Calendrier de l'Avent du marketer: mobilegeddon (J-15)

Calendrier de l'Avent du marketer: mobilegeddon (J-15)

Calendrier de l'Avent du marketer: mobilegeddon (J-15) Calendrier de l'Avent du marketer: mobilegeddon (J-15)

Tous les jours jusqu'à Noël, emarketing.fr vous fait découvrir ou redécouvrir un mot ou une expression du marketing, représentatifs d'une tendance [...]

Calendrier de l'Avent du marketer: noventhique (J-16)

Calendrier de l'Avent du marketer: noventhique (J-16)

Calendrier de l'Avent du marketer: noventhique (J-16)

Tous les jours jusqu'à Noël, emarketing.fr vous fait découvrir ou redécouvrir un mot ou une expression du marketing, représentatifs d'une tendance [...]

Les chatbots : avenir du service client ?

Les chatbots : avenir du service client ?

Les chatbots : avenir du service client ?

71% des consommateurs américains souhaitent être capables de résoudre par leurs propres moyens, les problèmes relatifs à une commande, plutôt [...]

Calendrier de l'Avent du marketer: s-marketing (J-17)

Calendrier de l'Avent du marketer: s-marketing (J-17)

Calendrier de l'Avent du marketer: s-marketing (J-17)

Tous les jours jusqu'à Noël, emarketing.fr vous fait découvrir ou redécouvrir un mot ou une expression du marketing, représentatifs d'une tendance [...]

Les nouveaux métiers du marketing en 2016

Les nouveaux métiers du marketing en 2016

Les nouveaux métiers du marketing en 2016

Quels ont été les métiers, compétences et technologies les plus demandés en 2016 ? Découvrez en infographie l'état des lieux de toutes les évolutions [...]