En ce moment En ce moment

Alapage saute sur l'Occasion

Publié par le

Dans un esprit de fidélisation client, l'e-marchand inaugure un espace dédié aux produits d'occasion, intégré à son offre traditionnelle.

  • Imprimer


Emulation. A l'instar de PriceMinister, pionnier et spécialiste en France de la vente de produits culturels d'occasion en ligne, Alapage s'incruste à son tour sur ce créneau. Profitant de la rentrée scolaire et son corollaire d'achats d'ouvrages pédagogiques qui constituent un bon appel d'air pour le marché des livres d'occasion, Alapage inaugure son nouveau service dédié au troc et au recyclage de livres, CD, DVD et jeux vidéo. Comme l'explique Christophe Lasserre, directeur de Wanadoo e-marchant, cette incursion dans l'univers de l'occasion répond à deux objectifs : « Nous souhaitons, par ce biais, à la fois élargir notre gamme de produits disponibles et donner une alternative tarifaire à nos clients, sans pour autant nous dédier uniquement au marché du discount. » Alternative d'offre et de prix qui pourrait bien drainer de nouveaux profils de clients, les inconditionnels du système D notamment, surreprésentés parmi les clients dePriceMinister. « Le service occasion d'alapage.com n'a pas vocation à reproduire le modèle de PriceMinister qui, lui, se focalise sur ce marché. C'est un service complémentaire à notre offre traditionnelle de neuf, qui nous permettra de fidéliser davantage nos clients », argumente Christophe Lasserre.

Le client fera l'offre


Pour accompagner le lancement du service autant que pour alimenter son nouveau catalogue, l'e-marchand a tout simplement misé sur le marketing direct en ligne. Une campagne d'e-mailing présentant ses avantages et modes de fonctionnement a été adressée aux clients d'Alapage, soit plus d'un million d'adresses. A quoi s'est ajouté le réseau Galaxidion, une base de donnée B to B référençant les libraires professionnels partenaires d'Alapage. A l'instar des particuliers, ils peuvent profiter du service Occasion pour écouler leurs stocks d'invendus ou livres anciens, en bénéficiant des mêmes conditions et avantages : le produit des ventes se traduit, au choix, par un bon d'achat à réutiliser exclusivement sur Alapage, ou par une rémunération amputée d'une commission pour l'e-marchand, de l'ordre de 12 % du montant des ventes.

Nathalie Carmeni

Autres articles

5 start-up qui réinventent le marketing par l'IA
Data
5 start-up qui réinventent le marketing par l'IA

5 start-up qui réinventent le marketing par l'IA

Par Eloïse COHEN

Mettre à profit l'intelligence artificielle pour bousculer les visions marketing. Tel est l'objectif de 5 des start-up venues pitcher, le 15 [...]

Keedn se lance dans les études express
Etudes
Keedn se lance dans les études express

Keedn se lance dans les études express

Par Mégane Gensous

La jeune pousse des études annonce la création de Keedn 6H, un produit capable de livrer des résultats seulement 6 heures après son lancement. [...]

Les gains de budget de la semaine (13-17 novembre 2017)
Agences
Les gains de budget de la semaine (13-17 novembre 2017)

Les gains de budget de la semaine (13-17 novembre 2017)

Par Mégane Gensous

Chaque vendredi, découvrez notre récap' des compétitions et des appels d'offres remportés par les agences, les régies publicitaires et les prestataires [...]

Liste de Noël de la French Tech : la sélection de la rédaction
Veille
Liste de Noël de la French Tech : la sélection de la rédaction

Liste de Noël de la French Tech : la sélection de la rédaction

Par Stéphane Guillard

Le Noël de la French Tech, le collectif de start-up qui a pour objectif de promouvoir l'innovation issue des jeunes pousses françaises, a dévoilé [...]

L’outil innovant pour les agences de marketing digitales
Agences

Article écrit par Channable

Channable
L’outil innovant pour les agences de marketing digitales

L’outil innovant pour les agences de marketing digitales

Par Nathalie van der Linden

En tant qu’agence marketing, vous effectuez les activités promotionnelles pour augmenter la notoriété et les ventes de vos clients. Vous êtes [...]

Bad buzz : comment Electronic Arts a tué son image de marque ?
Social media
Bad buzz : comment Electronic Arts a tué son image de marque ?

Bad buzz : comment Electronic Arts a tué son image de marque ?

Par Clément Fages

Après avoir tenté ce 13 novembre de justifier sur Reddit le modèle économique de son dernier jeu, Electronic Arts a dû faire face à un appel [...]