En ce moment En ce moment

Achats sur le Web: 16 MdEuros en 2007

Publié par le

Si le mois de décembre a vu les transactions web s'envoler, l'ensemble de l'année 2007 est une réussite pour les e-marchands français, dont le chiffre d'affaires est en hausse de 25% selon l'Acsel.

  • Imprimer

Le dernier baromètre de l'Acsel (Association pour le commerce et les services en ligne) indique que tous les clignotants sont au vert. L'année 2007 se clôture donc en beauté pour l'e-commerce français. Avec 16 milliards d'euros (20 milliards si l'on ajoute les contenus en ligne et les services financiers), la croissance reste linéaire. Même si, comme aime à le souligner Pierre Kosiusco Morizet, patron de Priceminister, l'Internet français est encore à la traîne comparé à ses proches cousins que sont l'Angleterre ou l'Allemagne (notamment en matière de qualité de connexion), ce pan de l'économie affiche de belles performances. Ainsi, les 21 e-commerçants du panel Acsel ont réalisé un chiffre d'affaires de 4,5 milliards d'euros en 2007, soit une progression de 25% par rapport à 2006 (et +28% sur le 4e trimestre). Avec 54,7 millions de transactions pendant cette même période, l'activité a connu une progression de 26%. Le zoom effectué sur le mois de décembre indique que le chiffre d'affaires de la fin d'année représente 42% de l'activité du dernier trimestre, et 13% de l'activité annuelle. Le panier moyen, quant à lui, est stable à 82 euros. A retenir, pour cette édition en forme de bilan de fin d année, la confiance des cyberacheteurs est toujours plus grande envers le canal web. Par ailleurs, les véritables leaders de consommation sur la Toile, qui enregistrent le meilleur taux de confiance, sont les 25-34 ans et les Parisiens. Autres signes de bonne santé du e-commerce, la qualité de «l'expérience transactionnelle». En effet, selon Médiamétrie, 4 internautes sur 10 ont l'intention d'acheter en ligne dans les six prochains mois, soit 12 millions de personnes. Sur le dernier trimestre de l'année, 61,1% des internautes ont confiance dans l'achat en ligne. Et parmi les secteurs les plus porteurs sur cet item, on retrouve la culture et les loisirs, l'informatique, le tourisme et les services (crédits, assurances...) Dernier signe d'attractivité du commerce en ligne, 10% des transactions réalisées par les e-marchands français proviennent de l'étranger, soit 1 milliard d'euros.

Marie-Juliette Levin

Autres articles

Drive-to-web TV : tous les chemins mènent au clic
Drive-to-web TV : tous les chemins mènent au clic

Drive-to-web TV : tous les chemins mènent au clic

Par

aube de addressable TV le petit ecran inspire deja des bonnes pratiques du digital pour offrir ses annonceurs une mesure fiable de la performance [...]

Web Summit 2017: Start-up et tendances booster
Web Summit 2017: Start-up et tendances booster

Web Summit 2017: Start-up et tendances booster

Par

DU au novembre le Web Summit reunissait Lisbonne plus de 60000 participants dont 7000 CEO et 1500 investisseurs Et pour la premiere fois deux [...]

Twitter déploie un format vidéo "cliquable"
Twitter déploie un format vidéo "cliquable"

Twitter déploie un format vidéo "cliquable"

Par

Apres quelques tests aupres de Renault et de la SNCF notamment Twitter annonce le lancement de son format Video Website Card idee une video [...]

Les 10 idées marketing (30-3 novembre 2017)
Les 10 idées marketing (30-3 novembre 2017)

Les 10 idées marketing (30-3 novembre 2017)

Par

Cette semaine la redaction repere 10 initiatives de marques originales dont la faible datalphabetisation des Francais Ikea et ses pre rolls [...]