A chaque opticien son plan de communication

Publié par le

Pour informatiser l'ensemble de ses concessions territoriales et optimiser l'implantation de ses magasins, Optic 2000 a fait appel à Pitney Bowes Business Insight, qui a réalisé des rapports géomarketing. Désormais, chez Optic 2000, chaque magasin a accès à des données lui permettant de mieux cibler ses campagnes de mailings adressés et non adressés. Cette performance est le résultat d'un projet démarré en 2006 et qui a concerné l'ensemble des 1700 magasins (dont 1200 en France) du réseau. «Auparavant, explique Fanny Muet, directrice marketing de l'enseigne d'optique, nos concessions n'étaient pas informatisées. Elles n'étaient pas localisées sur un même fichier informatique, mais simplement définies sur une carte papier. Ce qui était problématique, car chaque magasin ne connaissait pas les concessions des autres. »

Dans ce contexte, Optic 2000 a fait appel à Pitney Bowes Business Insight pour géocoder son réseau. Après un audit de la base, un rapport géomarketing a été adressé à chaque responsable de magasin, proposant une véritable analyse de sa zone et incluant tout une série de recommandations de ciblage de sa communication.

«Ces informations leur permettent de mieux communiquer dans leur zone de chalandise », précise Fanny Muet. Chaque magasin met ensuite en oeuvre sa propre stratégie de communication, avec l'aide d'un animateur de réseau Optic 2000.

En équipant l'ensemble de ses concessions d'un système informatisé, Optic 2000 a pu, d'une part, optimiser le développement de son réseau en comparant des scénarios d'implantation et, d'autre part, perfectionner sa stratégie de communication locale en ciblant ses campagnes selon des données fiables et consolidées.

Un projet transverse à deux composantes

«Nous travaillons sur les données nationales de l'Insee et sur les données clients pour obtenir les taux de performance de nos magasins, c'est-à-dire leur taux de pénétration par rapport à la population de la zone de chalandise», poursuit Fanny Muet. Aujourd'hui, le bilan dressé par la société est plutôt satisfaisant. Optic 2000 a pu optimiser son budget de communication par magasin, obtenir un meilleur taux de retour sur ses opérations de marketing opérationnel et proposer des actions clés en main à chaque opticien souhaitant animer son réseau.

FANNY MUET / OPTIC 2000

«Chaque point de vente peut aujourd'hui mieux communiquer dans sa zone de chalandise.»

Sur le même sujet

Zoom sur la digitalisation des points de vente
Retail
Zoom sur la digitalisation des points de vente

Zoom sur la digitalisation des points de vente

Par Dalila Bouaziz

La digitalisation des vendeurs s'articule autour de trois grandes thématiques ROIstes : web-to-store, in-store et ship from store. Mais cette [...]

86 Champs : la rencontre de la gastronomie et de la cosmétique
Retail
86 Champs : la rencontre de la gastronomie et de la cosmétique

86 Champs : la rencontre de la gastronomie et de la cosmétique

Par Dalila Bouaziz

Sur la plus belle avenue du monde, l'Occitane et Pierre Hermé inaugurent un concept-store inédit où le visiteur peut déguster plats sucrés ou [...]

Faut-il encore investir dans la fidélisation?
Retail
Faut-il encore investir dans la fidélisation?
cristina_conti - stock.adobe.com

Faut-il encore investir dans la fidélisation?

Par Clément Fages

Totem de la littérature marketing, la fidélité et les stratégies de fidélisation sont devenues de véritables martingales, que Byron Sharp et [...]

5 idées reçues sur la tarification dynamique
Retail
5 idées reçues sur la tarification dynamique
vege - stock.adobe.com

5 idées reçues sur la tarification dynamique

Par Pierre Hébrard, fondateur et CEO de Pricemoov

La tarification dynamique consiste à ajuster ses prix à la hausse ou à la baisse en fonction du contexte d'achat. Cependant, les idées préconçues [...]