Recherche

5 QUESTIONS A CECILE DELETTRE, CHEF DU POLE UBIFRANCE USA

Publié par le

CECILE DELETTRE

CECILE DELETTRE

Combien d'entreprises ont participé à la mission Ubifrance USA?

Au total, le salon, qui a eu lieu du 9 au 13 octobre 2010 à San Francisco, a accueilli 10000 visiteurs internationaux dont six exposants et 65 dirigeants d'agences et de marques français qui participaient à la mission DMA organisée par Ubifrance USA. Ceci représente la plus grande délégation française sur un salon marketing aux Etats-Unis. Certains ont exposé dans un espace France original comme le SNCD qui a présenté des apps, des études sur le Web ou encore des bases de données internationales.

Ces entreprises sont-elles toutes déjà actives sur le marché américain?

Pour certaines, il s'agissait d'une première approche du marché, pour d'autres déjà implantées, cette délégation était le moyen de prospecter et de développer des partenariats avec des entreprises américaines. C'est ainsi qu'un espace France a été aménagé sur plus de 40 m2 du hall d'exposition où Ubifrance présentait une sélection d'entreprises, dont celles membres du SNCD.

Qu'avez-vous mis particulièrement en avant pour valoriser le savoir-faire français?

Pour illustrer la réussite multicanal, nous avons eu le plaisir d'accueillir Jacques Levy, CEO monde de Sephora, qui a présenté la stratégie multicanal à l'international de cette marque française devant 5 000 professionnels américains. La délégation française tout entière a pu bénéficier de ce leadership, les Américains ont beaucoup apprécié.

Qu'apporte Ubifrance par rapport à un programme classique de salon ou de conférences?

Le rôle d'Ubifrance est de faciliter le développement des entreprises françaises, c'est donc dans un esprit de «business development» à l'international que le programme est déterminé. A l'occasion de cette mission, nous avons mis en place, en fonction des attentes des participants, des rencontres B to B, des échanges avec des responsables américains et des rendez-vous marketing dans la Silicon Valley, ainsi que des rencontres avec des entreprises innovantes comme Yelp ou Twitter. Aussi, certains participants ont pu développer des partenariats, trouver des clients, recueillir les informations utiles ou des contacts-clés.

Comment impressionner les Américains?

Nous avons créé un catalogue digital sur iPad (France@DMA, téléchargeable gratuitement sur iTunes ou sur l'Apple Store sur la bibliothèque HiPlus) afin de faire valoir l'innovation des entreprises françaises via des «films-témoignages» en anglais. Cette application a permis de valoriser la délégation française auprès des Américains. Pour l'aspect développement de business, le pavillon France a établi un programme de rencontres qui a permis de nouer de nombreux contacts afin, notamment, de vendre des prestations ou de créer des partenariats.

Lancement du Club Adetem Aix-Marseille le 23 octobre 2017

Lancement du Club Adetem Aix-Marseille le 23 octobre 2017

Lancement du Club Adetem Aix-Marseille le 23 octobre 2017
Le vieux port, Marseille

L'Adetem (1er réseau de professionnels du marketing en France) arrive à Marseille pour fédérer les marketers de la région. L'occasion de réunir [...]

Qualtrics, à l'assaut de la France

Qualtrics, à l'assaut de la France

Qualtrics, à l'assaut de la France

L'entreprise américaine, Qualtrics, spécialiste de l'Experience Management inaugure officiellement son bureau parisien.

1min30 se lance dans l'e-learning

1min30 se lance dans l'e-learning

1min30 se lance dans l'e-learning

1min30, le réseau d'agences de marketing et de communication 360° spécialiste de l'inbound et de la transformation digitale, lance 1min30.tv, [...]

La Fnac : bien plus qu’une marketplace de biens culturels

Article écrit par Channable

Channable

La Fnac : bien plus qu’une marketplace de biens culturels

La Fnac : bien plus qu’une marketplace de biens culturels

Si je vous dis « la Fnac ? » je parie que vous me dites « livres », « CD » ou « DVD ». Vous avez bien raison, mais saviez-vous que la marketplace [...]