Recherche

3 questions à Gabriel Brès (Data One)

Publié par le

Data One, filiale du Groupe Diffusion Plus, spécialisée dans le traitement informatique et l'impression numérique variable, présente aux annonceurs une gamme de prestations unique en France dans le domaine de la variabilité couleur. Gabriel Brès, directeur des opérations, précise sa stratégie.

  • Imprimer

Qu'entendez-vous par “architecture industrielle” ?


En un an et demi, nous avons bâti une architecture informatique puissante et adaptée, associée à une gamme de machines d'impression numérique qui nous permet de passer au stade industriel. Désormais, nous ne parlons plus de machines à nos clients-annonceurs, mais de prestations. Notre volonté est de nous engager sur des résultats, mais pas sur les moyens.

Quelle est la nature de vos prestations ?


Data One est une usine à fabriquer des documents automatisés. Chaque tâche que nous effectuons part d'une bobine blanche et, en fonction de la prestation demandée, nous lançons le processus industriel correspondant. C'est la qualité demandée, associée aux volumes de pages, qui détermine le choix de la machine. Si un vépéciste nous demande un mini-catalogue personnalisé, nous choisirons d'utiliser une presse Kodak Versamark jet d'encre. En revanche, pour des relevés de portefeuilles bancaires en “full color”, pour des clients hauts de gamme, nous recourrons aux presses numériques iGen 3 de Xerox ou aux Xeikon.

Mais, passer à des documents personnalisés en couleur, ne coûte-t-il pas plus cher ?


Pas nécessairement. D'une part, comme nous n'avons plus besoin de fonds de page pré-imprimés, nous n'avons plus de problème de stockage et d'obsolescence de ces pré-imprimés. D'autre part, nous sommes plus réactifs. Et les remontées peuvent être supérieures de 30 %.

Propos recueillis par Olivier Brusset