Recherche

3 Suisses : une solution réseau haut débit

Publié par le

Pour optimiser ses accès Internet, le vépéciste passe par les boucles locales de Cegetel et Completel.

  • Imprimer


3 Suisses réalise aujourd'hui via Internet près de 5 % de son chiffre d'affaires qui s'élevait à 1,2 milliard d'euros en 2001 pour un portefeuille de 8 millions de clients. Le spécialiste de la vente à distance a lancé son premier site en 1995. Trois ans plus tard, il mettait en ligne tout son catalogue, soit 60 0000 références à l'époque. Depuis, le nombre de ventes par Internet n'a cessé de croître, obligeant l'entreprise à adapter son infrastructure en conséquence. Le nombre de connexions vient de doubler en seulement un an. La liaison réseau existante n'offrait plus suffisamment de débit. Les accès au site risquaient de poser des problèmes. Décision a donc été prise de changer d'opérateur télécom. Et, plutôt que de se limiter à un seul fournisseur d'accès à Internet, 3 Suisses a choisi d'en prendre deux, à savoir Cegetel et Completel. Sachant qu'à chaque instant la bande passante disponible de chacun des deux réseaux est plus ou moins importante, la connexion s'établit automatiquement sur celui qui offre le meilleur temps d'accès. Une machine test établit en permanence les choix de routage. « Nous disposons donc aujourd'hui de deux accès à 4 mégabits. Mais surtout nous pouvons à tout moment augmenter encore cette bande passante », indique Pascal Pidrone, responsable ingénierie réseaux et télécom de 3 Suisses France. Ainsi, en cas de besoin, par exemple d'un lancement de campagne de e-mailing, il suffit de 24 heures pour passer de 2 x 4 mégabits à 2 x 8, voire 2 x 16 mégabits. Cette souplesse d'utilisation était l'une des principales exigences du cahier des charges. « En fait, nous disposons de deux "tuyaux" à 34 mégabits qui ont été bridés. Il nous suffit d'appeler Cegetel et Completel pour qu'ils débrident nos accès selon nos besoins », explique Pascal Pidrone. Le site de 3 Suisses est relié par fibres optiques à chacune des deux boucles locales des opérateurs. Les connexions sont ensuite redéployées par les centres techniques régionaux de Cegetel et de Completel. Cette solution s'avère bien moins chère que les liaisons France Télécom. 3 Suisses l'utilise d'ailleurs non seulement pour Internet mais aussi pour sa téléphonie. L'accès internet à 4 mégabits revient au même prix que l'ancien à 2 mégabits. Et, en matière de communications téléphoniques, les dépenses ont diminué de 20 %. Le déploiement n'a pas trop posé de difficulté.

Extension au transfert des données informatisées


Ce premier essai ayant donné satisfaction, des accords viennent d'être signés pour étendre ce type de solution au transfert des données informatisées entre les différents sites de l'entreprise. Avec Cegetel pour relier les 70 implantations nationales. Avec Equant, filiale de France Télécom, en ce qui concerne les dix sites répartis hors de France. Le déploiement démarre début 2003. « Avec cette dernière adaptation de notre réseau, je table plutôt sur une amélioration du service que sur une baisse significative des coûts », précise Pascal Pidrone. D'autres idées sont actuellement en cours de réflexion pour encore améliorer les transactions réseau. « Plutôt que de tabler uniquement sur une augmentation de la bande passante afin de résoudre les problèmes de surcharge des réseaux, pourquoi ne pas compresser les données au niveau des pages HTML ? », suggère Pascal Pidrone. Une autre solution consisterait à mettre en place des caches, sorte de boîtier intermédiaire sur lequel seraient stockées les pages statiques les plus souvent visualisées, ceci afin de préserver les temps d'accès pour les clients. Bien sûr, il est encore trop tôt pour savoir où mèneront ces réflexions. Mais, il est vrai qu'il faudra bien trouver une alternative au risque de devoir doubler la taille des "tuyaux" chaque année. Or, cette course à la bande passante coûte cher.

Geneviève Hermann

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Comment les annonceurs perçoivent-ils le mobile, qui absorbe une part de plus en plus croissante des investissements publicitaires ? Réponse [...]

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Hease Robotics présentera au CES Las Vegas 2017 son robot équipé d'intelligence artificielle à destination des acteurs du retail et de l'hospitalité. [...]

Hackathon : innover en mode marathon

Hackathon : innover en mode marathon

Hackathon : innover en mode marathon
Arte
Au coeur de l'hackathon organisé par la chaine de télévision Arte.

Sortir un nouveau produit en 48h chrono ? Telle est la promesse du hackathon. Le phénomène, en plein boom, séduit les marques.