Recherche
Se connecter

2005 : petite année pour les investissements MD

Publié par le

Dans le cadre d'un année morose, le marketing direct n'a, pour une fois, pas tiré son épingle du jeu. Heureusement, les Services et le B to B ont soutenu le marché.

  • Imprimer


Après l'embellie de 2004, le marché français de la communication n'a pas connu le rebond espéré. Le total des dépenses des annonceurs, qui avait progressé de 3,6 % en 2004, n'a enregistré qu'une croissance de 1,9 % en 2005. Croissance due, une fois de plus, en majeure partie au hors-médias (+ 2,3 %) ; les cinq “grands” médias n'étant crédités que de + 1,1 %, avec pour seule performance notable, les + 17 % du cinéma nc repré-sentant que... 0,4 % du marché total. En ce qui concerne les “autres médias et moyens”, ainsi que les nomment l'étude Irep - France Pub, trois progressions sont, dans le contexte, à remarquer : les + 53,4 % des dépenses sur Internet (achat d'espaces et liens sponsorisés), à 382 ME et 1,2 % de part de marché ; les + 5 % des annuaires, imprimés et électroniques, les amenant à 1 133 ME et 3,6 % de part et, enfin, les + 4,5 % des Relations publiques (1 748 ME, 5,5 % de part).

Croissance zéro pour le mailing

Quant au marketing direct (+ 4,1 % en 2004), il a enregistré son plus mauvaise score depuis de, très, longues années avec une progression de 0,4 %, perdant du même coup 0,5 point de part. Un résultat sauvé par l'augmentation des dépenses en prospectus et en “autres moyens”, tels que le marketing téléphonique, sachant que le mailing a connu une année blanche et que l'édition publicitaire a légèrement régressé. Au niveau des secteurs, l'année 2005 présente également un bilan contrasté. Si l'industrie des biens de consommation (30,3 % de part des dépenses globales) a vu ses investissements stagner à 9,6 MdE, la Distribution a, quant à elle, enregistré une baisse de 3,4 % à 4,3 MdE (13,6 % de part). En revanche, l'Industrie B to B (4,4 MdE, 13,9 % de part) a connu une progression de 3,6 %, tandis que les Services, premier investisseur hexagonal (13,4 MdE, 42,2 % de part), connaissaient une hausse de 5,1 %. En 2005, c'est l'Industrie B to B qui, en proportion, a investi le plus au sein du hors-médias, avec 84 % de son volume total, suivie des Services et de la Distribution (respectivement 66,5 % et 65 %) ; l'Industrie des biens de consommation fermant la marche avec 55,9 %. En ce qui concerne plus précisément le marketing direct, le principal investisseur sur cette technique, les Services, a accru ses dépenses, tout comme l'Industrie B to B. Alors que, dans le même temps, la Grande conso et, surtout, la Distribution réduisaient les leurs. Enfin, les prévisions pour 2006 portent sur une progression globale de 2,7 %; la Distribution et les Services (+ 3 %) se montrant les plus optimistes.

François Rouffiac

La rédaction vous recommande

Comment survivre à la révolution numérique
Comment survivre à la révolution numérique

Comment survivre à la révolution numérique

Par Kompass

Le monde est en pleine mutation digitalisation de la societe clients tout puissants ultra concurrence La Revolution Numerique impacte le business [...]

Sur le même sujet

Procter and Gamble stoppe son boycott de YouTube
Média
Procter and Gamble stoppe son boycott de YouTube

Procter and Gamble stoppe son boycott de YouTube

Par Laurence Moisdon

Procter & Gamble, numéro un mondial des annonceurs, renoue avec YouTube pour ses achats publicitaires. Le boycott durait depuis plus d'un an. [...]

Le Media Rating Council accrédite Adledge
Média
Le Media Rating Council accrédite Adledge

Le Media Rating Council accrédite Adledge

Par La rédaction

Le Media Rating Council vient d'accorder son accréditation à Adledge pour sa mesure de la visibilité des publicités digitales display et vidéo [...]

Google lance un nouveau format vidéo outstream
Média
Google lance un nouveau format vidéo outstream

Google lance un nouveau format vidéo outstream

Par Laurence Moisdon

Pour permettre aux annonceurs d'étendre la portée de leurs campagnes vidéo au delà de YouTube, Google commercialise des publicités Outstream [...]