Recherche

20 grammes

Publié par le


C'est le poids du dernier lecteur Iomega USB. Pour ce poids, on dispose d'une unité de stockage de 256 Mo. Son fonctionnement est simple : une fois enfiché dans le port USB d'un micro-ordinateur, il apparaît comme un disque dur et se manie comme tel. Aussi petit qu'un porte-clés de voiture, il constitue une solution idéale pour transporter ses données entre le bureau et le domicile ou le rendez-vous avec un client. Se glissant dans la poche d'une chemise ou s'accrochant comme un porte-clés, il est sûr, puisqu'un logiciel, Iomega Lock, permet à son utilisateur de protéger par un mot de passe toutes les données ou une partie d'entre elles, stockées sur le lecteur. En outre, le logiciel Iomega Control Panel permet d'afficher et de gérer les données stockées de façon aisée. Le lecteur dispose de la technologie exclusive Active Disk, qui se lance automatiquement lorsque celui-ci est connecté au PC. (1)

Pour en savoir plus


(1) Mini USB 256 Mo. Iomega. www.iomega.com.

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

L'institut Harris Interactive a présenté la cinquième édition de son baromètre Social Life consacré aux médias sociaux. Le point sur les tendances [...]

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Article écrit par MEDIARITHMICS

MEDIARITHMICS

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Lundi 10h : réunion hebdomadaire au département marketing. La directrice annonce les grandes lignes d’une campagne d’activation marketing scénarisée [...]

7 conseils pour optimiser des mailings B to B

7 conseils pour optimiser des mailings B to B

7 conseils pour optimiser des mailings B to B

L'e-mail reste un élément de communication privilégié en B to B, puisque 41% des professionnels ont acheté un produit après avoir reçu un e-mail [...]

Le nombre d'e-mails commerciaux décroît en 2016

Le nombre d'e-mails commerciaux décroît en 2016

Le nombre d'e-mails commerciaux décroît en 2016

Les marques plébiscitent toujours le mail pour communiquer avec leurs clients, mais privilégient des envois moins nombreux et davantage ciblés. [...]