Recherche
Se connecter

2,5 millions de foyers sur Internet

Publié par le

Consodata transpose la quasi intégralité de sa borne sur le Web. Cible : les PME.

  • Imprimer


Donner aux PME les moyens d'accéder facilement à une base recensant les comportements de 2,5 millions de foyers français, c'est ce que propose Consodata depuis le début 1998 avec le lancement d'un site Internet. «Nous avons en fait transposé sur le Web la borne Consodata dans sa quasi-intégralité, en écartant simplement quelques modules d'analyse, les plus complexes, explique Marc Hénon, président de Consodata. Ainsi, certains croisements en matière de profiling, de scoring, de géomarketing, ne seront pas réalisables à partir du site, pour des raisons technologiques de rapidité de traitement. Notre ambition était en effet de mettre en œuvre un module de comptage extrêmement réactif, délivrant les informations demandées en temps réel. Ce qui relève de l'exploit technologique lorsque l'on travaille sur la base de 2,5 millions d'adresses avec 2 500 critères par foyer.»

Accès libre et gratuit


La borne Consodata ne disparaît pas pour autant. Simplement, les entreprises qui le souhaiteront pourront constituer leurs fichiers de prospection depuis un simple micro, sans en passer par l'installation dans leurs murs d'un ordinateur spécifique, sans non plus avoir recours à une maintenance régulière. La consultation du site, les opérations de requête sont gratuites. La livraison des fichiers se fait dans les 24 ou 48 heures. «Jusqu'à présent, la sécurisation de notre approche a reposé sur la déconnexion de l'information et des adresses, note Marc Hénon. Cependant, nous envisageons la possibilité de délivrer aux entreprises, directement via Internet, les fichiers constitués. Et, d'ici là, nous aurons sans doute développé le nombre de modules d'analyse accessibles.»

MURIEL JAOUËN

Sur le même sujet

Data

Par Floriane Salgues

RGPD, DMP, IA... sont quelques uns des acronymes qui ont marqué le secteur des data en 2018. Best of des sujets les plus marquants.