Recherche
En ce moment En ce moment

Publicis Dialog : nouveau départ

Publié par le

Comment configurer de façon optimale ses marketing services ? C'est la question qui taraude les groupes de communication. Dernière réponse en date : celle de Publicis, qui vient de fusionner Publicis Etoile et Publicis Dialog.

  • Imprimer


De façon quasi simultanée, les deux géants de la communication que sont Havas et Publicis viennent de réorganiser leur communication opérationnelle (voir article sur Euro RSCG 4 D, p. 45). L'option choisie par Publicis est de fusionner Publicis Etoile - « la plus “opérationnel-minded” des agences de publicité du groupe », selon Marc Drillech, son actuel président, qui prend la présidence de la nouvelle entité -, avec Publicis Dialog, l'agence du groupe déjà dédiée aux marketing services. De fait, pour ses clients, tels que Renault (“Le Mois”), C&A, Barbara, Jet Tours, Casino, Publicis Etoile était déjà très tournée vers la communication opérationnelle. « L'agence possède une culture très spécifique sur ce marché : les pieds sur terre et la tête dans les étoiles », commente Marc Drillech. Pour lui, la complémentarité avec Publicis Dialog ne fait aucun pli et va déboucher sur un mariage « logique, légitime et performant ».

Trois vice-présidents


La nouvelle entité prend le nom de Publicis Dialog pour bien ancrer son positionnement dans l'univers des marketing services. Trois vice-présidents vont épauler Marc Drillech. Tout d'abord Armand Caïazzo, qui a contribué au développement de Publicis Dialog et qui supervisera les opérations de marketing relationnel ainsi que le développement de l'agence. Le deuxième vice-président, Dominique Chevallier, précédemment directeur de la création de Publicis Etoile, dirigera et animera la création du nouvel ensemble. Le troisième vice-président, Frédéric Bernard, est le fondateur et l'actuel président de Stella, filiale de Publicis Dialog, spécialisée dans le street marketing. Il supervisera les opérations de field marketing et de street marketing et le développement des activités de “solutions marketing” (call centers, outils interactifs, datawarehouse). Le principe adopté est d'avoir un seul patron par client avec une totale neutralité des moyens. L'ensemble, placé sous l'autorité de Christophe Lambert, comptera environ 200 personnes (les deux agences réunies étant à peu près de taille égale) et devrait être installé sous le même toit, au siège du groupe, 133 Champs Elysées, avant la fin du mois de juin. Le nouveau Publicis Dialog devrait peser entre 25 et 28 millions d'euros de marge brute.

Sophie Mensior

Qosmik booste la visibilité des campagnes vidéo

Qosmik booste la visibilité des campagnes vidéo

Qosmik booste la visibilité des campagnes vidéo

Lancee cet ete par experts de la publicite digitale offre Qosmik repond aux exigences de performance et de transparence dans un marche de la [...]