Recherche
Se connecter

L'EUROPE CONFIRME LA LIBÉRALISATION

Publié par le


La Commission européenne a réaffirmé, le 17 octobre, l'ouverture à la concurrence du courrier de moins de 50 g au 1er janvier 2009. Une dernière échéance qui viendrait conclure la libéralisation du marché postal. Concrètement, à partir de cette date, l'usager français devrait voir apparaître, aux côtés des boîtes jaunes de La Poste, des boîtes aux lettres estampillées Adrexo, ou bien encore Deutsche Telecom. Mais au-delà des particuliers, ce sont les entreprises qui sont concernées par cette réglementation. En effet, ces dernières envoient 85 % des lettres de moins de 50 g. Par ailleurs, Charlie MacCreevy, le commissaire au Marché intérieur, a assuré que « les consommateurs individuels seront protégés, grâce au maintien du service universel postal ». Un service qui engage les entreprises postales à effectuer au moins une distribution et une levée du courrier, cinq jours par semaine, et ce pour chaque citoyen de l'Union européenne. Parallèlement, les États membres pourront continuer à imposer un tarif uniforme pour tous les courriers transitant au sein de leur pays, quelle que soit la distance couverte par le mailing. Une dérogation qui ne s'appliquera cependant qu'au courrier entre particuliers. Toutefois, la libéralisation postale doit encore être approuvée par les eurodéputés et par les ministres des vingt-cinq États membres.

Julien van der Feer

Sur le même sujet