Recherche

Arnaud Dassier (L'ENCHANTEUR DES NOUVEAUX MÉDIAS) Militant du Web

Publié par le

A 39 ans, Arnaud Dassier s'est fait une place de choix dans le marketing politique. Sa façon de faire campagne pour l'UMP témoigne de son implication partisane. Au risque d'être border line sur ses méthodes radicales.

  • Imprimer


Entre ses deux passions, Internet et la politique, Arnaud Dassier n'a pas voulu choisir. Doté d'un caractère entier, l'homme a décidé d'embrasser une carrière bipolaire. Entrepreneur actif dans l'univers du Web, c'est aussi un citoyen actif. Son coeur bat depuis toujours pour la droite. Celle d'Alain Madelin, tout d'abord puisqu'il sera chargé de mission entre 1993 et 1995, au ministère des PME-PMI, puis mettra en orbite le mouvement “Idées-action”, un club de réflexion politique des différents partisans du ministre. Cet attachement date de son entrée à Sciences Po Paris où, dès 1988, il milite pour le RPR. Il enchaîne alors avec le lancement de différents sites politiques et intègre, dix ans plus tard, le Studio Grolier, agence interactive de Grolier Interactive (filiale de Lagardère), pour prendre un peu de recul avec le militantisme et « apprendre le métier en agence ».

Jeune loup de l'UMP

Très vite, il monte sa propre structure avec son comparse, Bruno Walther, récemment nommé directeur général de FCBi, tout aussi accroc au Web que lui. Baptisée poétiquement “L'enchanteur des nouveaux médias”, l'agence est largement médiatisée ces derniers mois grâce à la compétition remportée sur le volet e-CRM de… l'UMP. Juste retour des choses pour ce militant déjà conquis. Du coup, son engagement pour ce client – un peu à part de l'agence – est sans limite. Le candidat Dassier se déclare lui-même en campagne électorale. « En même temps, travailler pour l'UMP, ce n'est pas travailler. J'adore ça. Tous les matins, un comité Internet se réunit au QG du parti et nous donnons vie à la campagne sur le Net », précise-t-il. La mission confiée par le parti est claire : recruter un maximum d'adhérents. Pour cela, il met à l'épreuve son savoir-faire acquis chez Grolier. « L'idée de départ, que nous avons vendue, était de passer du canal Internet comme média à Internet comme outil de marketing relationnel. Pour cela, nous avons pensé le site comme un QG virtuel où chacun peut prendre part à la campagne. » Dans cette optique, est né un espace dédié aux “Supporters de Sarkozy”. Les quelque 250 000 contacts de la base e-mail sont donc sollicités régulièrement. C'est alors qu'il rencontre Loïc Le Meur, bloggeur fou, chargé d'animer le débat sur la Toile. « Arnaud est un créatif innovant qui s'inscrit dans l'action. C'est un faiseur doué d'une excellente capacité d'exécution », explique Loïc Le Meur au sujet de son partenaire. Homme d'action, efficace, Arnaud Dassier s'inspire de méthodes américaines. Celles qui ont fait leurs preuves lors des dernières élections outre-Atlantique. Entre les campagnes d'e-mailing, souvent jugées trop intrusives d'ailleurs et l'achat de mots-clés stratégiques sur Google, Arnaud Dassier chasse l'adhérent à sa façon. Tout l'enjeu à venir, selon le patron de l'agence, est de pouvoir aboutir à une gestion fine du parcours de l'internaute sur le site. « Après l'e-marketing de conquête, l'e-fidélisation, il nous faut travailler sur l'e-transformation et apprendre à mieux traquer et mieux gérer l'internaute », précise-t-il. Voilà pour ses objectifs à court terme. Jeune entrepreneur aux dents longues, Arnaud Dassier est à la croisée des chemins pour donner un nouveau souffle à sa petite entreprise. Rachat ou fusion, l'avenir décidera.


Quel talent auriez-vous voulu avoir ? Susciter l'empathie. Votre définition du bonheur ? Ne pas avoir l'impression de travailler quand on travaille. Vos héros dans la vie réelle ? Ronald Reagan. Les fautes qui vous inspirent le plus d'indulgence ? Le perfectionnisme dans tout. Vos sources d'inspiration (en tous genres) ? Le rock des années 70-80 (Led Zepplin, Iron Maiden…). Votre principal trait de caractère ? Emmerdant, toujours sur le dos de mes collaborateurs. Votre devise ? Une stratégie ne vaut que par sa mise en oeuvre. Votre état d'esprit présent ? Exalté et épuisé.

Marie-Juliette Levin

Arnaud Ledoux intègre le groupe Fullsix

Arnaud Ledoux intègre le groupe Fullsix

Arnaud Ledoux intègre le groupe Fullsix

Arnaud Ledoux a pour mission d'accompagner le développement de Fullsix Media, aux côtés d'Antoine de Lasteyrie, directeur général de l'agence. [...]