NIH (facteur ou syndrome)

  • Imprimer
Traduction littérale : « Pas inventé(e) ici ». Le principe repose sur le fait que les consommateurs se montrent parfois méfiants envers toute innovation, tout produit, toute idée en provenance de l’étranger. Ce syndrome a souvent été avancé par David Ogilvy – fondateur de l’agence de communication publicitaire du même nom – comme étant un facteur engendrant un risque conséquent quant au succès d’un nouveau produit. Attention, le facteur NIH connaît un homonyme développé à dessein par d’autres publicitaires – comme l’agence J. Walter Thompson – qui s’efforcent de le traduire par « Now Improved Here »/« Maintenant perfectionné(e) ici. » Son interprétation alimente ainsi le vieux débat sur les mérites de la « globalisation » des marchés.

Définitions sur le même sujet

Cocooning

Cocooning

La rédaction vous recommande

Est-ce la fin des médias sociaux actuels ?
Est-ce la fin des médias sociaux actuels ?

Est-ce la fin des médias sociaux actuels ?

Par Floriane Salgues

Medias sociaux stop ou encore Les reseaux sociaux dans leur forme actuelle pourraient disparaitre constate institut Harris Interactive qui [...]

[#NRF2018]: La data de retour aux avant-postes
[#NRF2018]: La data de retour aux avant-postes

[#NRF2018]: La data de retour aux avant-postes

Par Manuel Davy (Vekia)

chaque edition de la NRF son theme dominant omnicanal en 2016 experience client en 2017 Et cette annee La data observe Manuel Davy fondateur [...]

Les marques face au pouvoir croissant du consommateur
Les marques face au pouvoir croissant du consommateur

Les marques face au pouvoir croissant du consommateur

Par Laurence Moisdon

Dans un contexte de suspicion envers les marques de plus en plus pregnant quelles sont les consequences pour leur relation avec leurs consommateurs [...]