Recherche
Se connecter

Échelle d’implication de Laurent et Kapferer

  • Imprimer
Développée par Gilles Laurent et Jean-Noël Kapferer, elle permet d’analyser l’implication d’un individu en distinguant 1) l’intérêt, 2) la valeur hédoniste que représente le plaisir, 3) la valeur de signe attribuée au produit, à son achat ou à sa consommation, 4) l’importance du risque et 5) la probabilité de se tromper lors du choix d’un produit. Ces cinq facettes sont mesurées à partir de 16 items associés à des échelles de type Likert toutes à cinq positions. Pour la première fois, on ne parle plus simplement d’implication, mais de profils d’implication. En 1990, Kapil Jain et Narasimham Srinivasan proposèrent une échelle révisée (Jain and Srinivasan CIP scale) comportant toujours 16 items, ainsi qu’une nouvelle échelle (NIP scale, New involvement profile scale) comportant elle 15 items, présentés sous la forme de différentiels sémantiques séparés par sept positions. En 1996 Kenneth Schneider et William Rodgers présentèrent une sous-échelle de l’importance, comportant 7 items mesurés sur des échelles de type Likert à cinq points.

Définitions sur le même sujet

La rédaction vous recommande

Trophées Marketing 2018 : les lauréats de la catégorie Étude
Trophées Marketing 2018 : les lauréats de la catégorie Étude

Trophées Marketing 2018 : les lauréats de la catégorie Étude

Par Stéphane Guillard

Les Trophees Marketing ont devoile mercredi soir salle Gaveau Paris les trois personnalites marketing de annee 2018 Ont egalement ete recompenses [...]

Comment marketing et achats peuvent-ils bien collaborer?
Comment marketing et achats peuvent-ils bien collaborer?

Comment marketing et achats peuvent-ils bien collaborer?

Par Eve Mennesson

Les relations entre les directions marketing et les achats ne sont pas toujours efficaces ni meme harmonieuses Or les deux services ont tout [...]