Recherche

Échelle de mesure du matérialisme

  • Imprimer
Échelle proposée en 1984 (et révisée en 1985) par Russell Belk. Elle permet une analyse de l’attachement d’un individu à la possession matérielle et utilise pour cela 24 affirmations pour mesurer trois traits (le désir de posséder, l’absence de générosité et l’envie). Chaque item est mesuré sur une échelle de Likert en cinq points. Une autre échelle a été proposée en 1987 par Marsha Richins (Materialism measure scale, Richins scale). Elle permet d’analyser le matérialisme dont peut faire preuve un individu. Elle utilise 6 items mesurés sur des échelles de Likert en sept points.
Synthesio étoffe sa suite de social analytics

Synthesio étoffe sa suite de social analytics

Synthesio étoffe sa suite de social analytics
L'équipe de Social Karma avec au centre son CEO Thierry Soubestre.

Synthesio, spécialiste des solutions d'écoute pour les entreprises, poursuit sa conquête du marché des social analytics au travers de l'acquisition [...]

&Then, l'événement phare du data driven marketing

&Then, l'événement phare du data driven marketing

&Then, l'événement phare du data driven marketing

&Then, tourné sur l'anticipation, fait la part belle à l'intelligence artificielle et à la créativité. L'événement, organisé par la DMA, se [...]

Publicité recherche visibilité désespérément

Publicité recherche visibilité désespérément

Publicité recherche visibilité désespérément

Grâce aux solutions de visibilité dont s'équipe le marché, les annonceurs disposent de meilleures garanties. Il faut toutefois garder à l'esprit [...]

Let's have a Shoptalk in Copenhague !

Let's have a Shoptalk in Copenhague !

Let's have a Shoptalk in Copenhague !

Du 9 au 11 octobre aura lieu, à Copenhague, la première édition de ShopTalk, qui réunit l'ensemble des acteurs du retail, des e-commerçants [...]