Traitement préattentif (Théorie du)

  • Imprimer
Si Ronald Kinchla décrit le traitement pré-attentif en 1992 comme un « traitement automatique » pour lequel l’individu ne prête pas attention, la théorie proposée par Chris Janiszewski en 1993 avance l’idée que l’exposition à une marque ou à l’emballage d’un produit peut influencer favorablement l’attitude du consommateur à leur égard, quand bien même ledit consommateur n’est pas en mesure de se souvenir du contact initial. Le phénomène d’exposition simple entraîne un souvenir lorsque le contact initial au nom de marque ou à l’emballage était accidentel, ou en tout cas dénué de toute intention promotionnelle. C’est la conséquence de ce que Chris Janiszewski nomme le traitement préattentif.

Définitions sur le même sujet

La rédaction vous recommande

Les 4 commandements du RGPD
Les 4 commandements du RGPD

Les 4 commandements du RGPD

Par Floriane Salgues

Ce est plus une surprise le RGPD entrera en vigueur le 25 mai 2018 et impose aux marques de suivre plusieurs commandements pour etre jugees [...]

5 règles d'or pour un contenu visuel qui marche !
5 règles d'or pour un contenu visuel qui marche !

5 règles d'or pour un contenu visuel qui marche !

Par Images Getty

Le contenu visuel sest impose comme loutil de communication le plus percutant repondant la fois au besoin de visibilite dune entreprise et de [...]

4 idées reçues sur l'intelligence artificielle
4 idées reçues sur l'intelligence artificielle

4 idées reçues sur l'intelligence artificielle

Par Amélie Riberolle

77 des entreprises francaises declarent avoir un projet IA pour 2018 selon etude IDC commandee par Microsoft menee aupres de 150 entreprises [...]