Recherche

Spam

  • Imprimer
Il est parfois traduit en français par « pollupostage » et représente l'envoi d'un message électronique qui n'est par désiré par le récepteur. En marketing direct, certains annonceurs adhèrent aujourd'hui à la pratique du « opt-in » autrement dit la pratique qui consiste à solliciter préalablement l'avis de l'internaute pour lui adresser des messages. Stéphane Lajoinie-Bourliataux observe que : « Le spamming laisse peu à peu la place à des méthodes plus respectueuses de la Netiquette. Ceci est dû à la fois à une prise de conscience des annonceurs, et à l'augmentation des capacités de réaction (de représailles) des utilisateurs. » À ce titre, la directive européenne du 12 juillet 2002 (n° 2002/ 58/CE) sur la vie privée et les communications électroniques précise dans son article 13 paragraphe 1 : « L'utilisation de systèmes automatisés d'appel sans intervention humaine (automates d'appel), de télécopieurs ou de courrier électronique à des fins de prospection directe ne peut être autorisée que si elle vise des abonnés ayant donné leur consentement préalable. » Et dans le paragraphe 2 : « Nonobstant le paragraphe 1, lorsque, dans le respect de la directive 95/46/CE, une personne physique ou morale a, dans le cadre d'une vente d'un produit ou d'un service, obtenu directement de ses clients leurs coordonnées électroniques en vue d'un courrier électronique, ladite personne physique ou morale peut exploiter ces coordonnées électroniques à des fins de prospection directe pour des produits ou services analogues qu'elle-même fournit pour autant que lesdits clients se voient donner clairement et expressément la faculté de s'opposer, sans frais et de manière simple, à une telle exploitation des coordonnées électroniques lorsqu'elles sont recueillies et lors de chaque message, au cas où ils n'auraient pas refusé d'emblée une telle exploitation. »