En ce moment En ce moment

SD Logic (ou SDL)

  • Imprimer
Nouvelle logique de la démarche marketing proposée par Stephen Largo et Robert Lusch en 2004, inspirée par la recommandation faite dès 1977 par Lyn Shostack invitant le marketing à se détacher d’une logique basée sur la seule offre de produits physiques. SDL promeut une nouvelle logique basée non pas sur « le » service au client en général, mais sur les services qui lui sont proposés. Cette approche se nourrit de l’évolution d’un marketing transactionnel vers un marketing relationnel, mais également d’initiatives en matière de co-création. Pascale Ezan et Bernard Cova expliquent que : « L’idée de base de la SDL est que le marketing s’est construit à l’origine sur le modèle économique de l’échange de produits manufacturés : des ressources tangibles avec une valeur d’usage sont échangées au cours des transactions entre producteurs et consommateurs. L’autre idée forte de la SDL est que le marketing des services qui a émergé à partir des années 1970 et qui a ouvert la voie aux approches de marketing relationnel est lui aussi construit sur le même modèle hérité de l’économie : les services y sont compris comme un type spécial de produit échangé car intangible. L’utilisation du mot « service » au singulier dans le vocable Service Dominant Logic veut ainsi rompre avec cette approche hybride et insuffisante : alors que le pluriel « services » renvoie à une production d’un type spécial (une servuction !), le singulier « service » indique le processus de faire quelque chose pour et surtout avec quelqu’un. Il ne s’agit plus de faire du marketing vers les consommateurs (market to) mais de faire du marketing avec les consommateurs (market with). La co-création de valeur entre l’entreprise et le(s) consommateur(s) est le processus clé de cette nouvelle logique marketing qui rallie de plus en plus de supporters depuis son introduction. Une nouvelle approche pour laquelle la valeur de l’échange économique repose davantage sur les services que sur le bien lui-même, qui devient alors un vecteur de distribution de services. « Le centre d’intérêt se déplace des biens tangibles et vers les biens incorporels, tels que les compétences, l’information et la connaissance, et vers l’interactivité et la connectivité ainsi que vers les relations en cours. L’orientation a changé, centrée auparavant sur le producteur, elle l’est sur le consommateur. L’attention académique se déplace de la chose échangée avec un individu vers le processus d’échange. La science a évolué d’une focalisation sur les mécanismes vers l’action de l’individu sur la dynamique, le développement évolutionnaire, et l’émergence de systèmes adaptatifs complexes. L’unité d’échange n’est plus le bien statique et tangible », expliquent Stephen Largo et Robert Lusch.

Autres articles

Editialis renforce sa stratégie data
Data
Editialis renforce sa stratégie data

Editialis renforce sa stratégie data

Par La rédaction

Editialis annonce le lancement d'une nouvelle offre de ciblage par segment d'audience data-driven grâce à l'adoption de la DMP Weborama Audience [...]

Zoom sur 10 start-up innovantes dans le retail
Retail
Zoom sur 10 start-up innovantes dans le retail

Zoom sur 10 start-up innovantes dans le retail

Par Dalila Bouaziz

Focus sur 10 start-up prometteuses dans le secteur du retail récompensées par l'Institut du commerce connecté, ce jeudi 23 novembre lors de [...]

Les gains de budget de la semaine (20-24 novembre 2017)
Agences
Les gains de budget de la semaine (20-24 novembre 2017)

Les gains de budget de la semaine (20-24 novembre 2017)

Par Mégane Gensous

Chaque vendredi, découvrez notre récap' des compétitions et des appels d'offres remportés par les agences, les régies publicitaires et les prestataires [...]

4 clichés sur les Millennials à oublier pour les séduire
Retail
4 clichés sur les Millennials à oublier pour les séduire
La campagne #OnEstLà conçue par Magic Garden pour Citadium joue sur la dérision en affublant les Millennials de tous les poncifs habituels.

4 clichés sur les Millennials à oublier pour les séduire

Par Mégane Gensous

Les 18-30 ans ne se reconnaissent plus dans le miroir qu'on leur tend: 85 % d'entre eux utilisent un adjectif négatif pour décrire leur génération, [...]

Les 10 idées marketing (20-24 novembre)
Veille
Les 10 idées marketing (20-24 novembre)

Les 10 idées marketing (20-24 novembre)

Par La rédaction

Au programme des 10 idées repérées par la rédaction cette semaine, Monoprix renverse les discours sur le cancer du sein, Arte décrypte les stratégies [...]

Dynvibe lance le 1er observatoire en temps réel des consommateurs
Etudes
Dynvibe lance le 1er observatoire en temps réel des consommateurs

Dynvibe lance le 1er observatoire en temps réel des consommateurs

Par Stéphane Guillard

Avec le lancement de la plateforme Dynvive Live, la start-up propose une analyse en temps réel de panels de consommateurs basée sur les données [...]