Réseau de Hopfield

  • Imprimer
J. Hopfield et utilisé comme outil d’optimisation, basé sur le principe des mémoires associatives. On compare d’ailleurs son fonctionnement à celui d’une mémoire associative linéaire. Mais dans ce cas, les mémoires sont dites autoassociatives non linéaires car chaque neurone du modèle peut être soit actif, soit passif (en d’autres termes la réponse est binaire 1 ou – 1) et leur réponse est asynchrone.

Définitions sur le même sujet

Mémoire

Mémoire

La rédaction vous recommande

MV group lance Scoor, nouvelle agence de marketing d'influence
MV group lance Scoor, nouvelle agence de marketing d'influence

MV group lance Scoor, nouvelle agence de marketing d'influence

Par Stéphane Guillard

MV group poursuit son developpement en creant une nouvelle filiale dediee au marketing influence Scoor Ce nouveau levier marketing vient completer [...]

Comment rester compétitif face à Amazon ?
Comment rester compétitif face à Amazon ?

Comment rester compétitif face à Amazon ?

Par Clément Fages

Qui aurait imagine en 1994 le poids pris par une librairie en ligne du nom Amazoncom Le petit ruisseau est transforme en torrent apparemment [...]

L'intelligence artificielle bouscule l'expérience client
L'intelligence artificielle bouscule l'expérience client

L'intelligence artificielle bouscule l'expérience client

Par Floriane Salgues

intelligence artificielle fait son entree dans la cour de experience client avec une promesse optimiser les actions les plus routinieres