En ce moment En ce moment

Protection légale

  • Imprimer
Afin de protéger ses droits en tant que créateur, une entreprise ou un individu peut déposer (enregistrer officiellement) un nom de marque, un brevet d’invention, ou un dessin ou un modèle, auprès de l’organisme officiel de son territoire. Le déposant peut aussi s’adresser directement à l’Office mondial de la propriété intellectuelle pour les modalités de dépôts à l’international. Sous réserve du paiement des annuités, la durée de la protection légale offerte par un dépôt officiel varie sur ce qui est déposé : – Brevet : 20 ans à compter du dépôt. – Certificat d’utilité : 6 ans à compter du dépôt. – Marque : 10 ans à compter du dépôt, mais renouvelable indéfiniment. – Dessin ou modèle : 25 ans à compter du dépôt, renouvelable pour une nouvelle période de 25 ans. – Droit d’auteur : pendant la durée de vie de l’auteur puis 70 ans après sa mort. – Logiciel : pendant la durée de vie de l’auteur puis 50 ans après sa mort ou le décès du dernier auteur survivant (si le déposant est une personne morale, la durée de protection est de 50 ans à compter de la première publication du logiciel). – Cas particulier de topographie des produits semiconducteurs : 10 ans à compter du dépôt ou de la première exploitation si elle est antérieure.

Définitions sur le même sujet

La rédaction vous recommande

Comment numériser et sécuriser ses archives ?
Comment numériser et sécuriser ses archives ?

Comment numériser et sécuriser ses archives ?

Par MARC TURKESTEEN

Le numerique fait aujourd hui partie de notre quotidien au travail comme dans notre vie privee Il simplifie les echanges des courriers favorise [...]

RGPD, ou l'agitation du grand chiffon rouge de la data
RGPD, ou l'agitation du grand chiffon rouge de la data

RGPD, ou l'agitation du grand chiffon rouge de la data

Par Par Catherine Michaud, CEO integer France chez TBWA groupe, membre de l'AACC

Chaque jour un nouvel acronyme vient designer un pan du grand tout de la transformation de notre societe En ce moment est le RGPD qui defraie [...]