Packaging

  • Imprimer

Le fait que ce terme anglo-saxon soit utilisé tel quel en français est révélateur de la difficulté de lui trouver une traduction satisfaisante. Il regroupe avantageusement trois notions, sans pour autant permettre de les décrire précisément de manière individuelle : le conditionnement,l'emballage et le design d'un produit. " Les stimuli physiques du packaging semble favoriser la formation d'une imagerie mentale que la psychologie cognitive appelle"représentations". Ce facteur d'imagerie mentale visuelle peut être défini comme une capacité du packaging à évoquer des spectacles déjà connus et perçus antérieurement " indique Stéphane Magne.

L'étude du packaging représente la conception et mise au point du contenant du produit, voire du produit lui-même dans certains cas. Son élaboration respecte des impératifs d'esthétisme, de formes, de jeux des couleurs, d'information, d'ergonomie et de facilité d'utilisation. Il regroupe ainsi en une seule appellation certains aspects de l'emballage et du conditionnement." Le packaging représente l'art du branding dans le sens le plus littéral du terme ; il est la représentation visuelle de la marque. Entant que tel, il doit respecter toutes les lois du branding, comme aucun autre élément dans le processus. Par-dessus tout, le packaging doit être cohérent avec l'identité de la marque " analyse Michael Levine.

L'arrêté du 10 octobre 1985 relatif à l'enrichissement du vocabulaire de l'audiovisuel et de la publicité recommande l'utilisation du terme " conditionnement " ce qui limite son sens. " Le packaging peut être défini comme un discours composé de l'organisation complexe de nombreux signes comme par exemple des signes linguistiques (les mots, les phrases), des signes iconiques (le graphisme, les images...) Il participe non seulement à un processus de communication,mais également à un processus de signification. Ce processus de signification est rendu possible grâce à l'existence d'un code entre l'entreprise (l'émetteur du discours packaging) et la cible (le récepteur du discours) " observe Florence Dano.

Définitions sur le même sujet

Ad stacking

Ad stacking

Marque

Marque

Icône

Icône

La rédaction vous recommande

L'impression au service de la personnalisation
L'impression au service de la personnalisation

L'impression au service de la personnalisation

Par Christelle Magaud

13000 professionnels ont ete accueillis au CPrint qui est tenu du au fevrier Eurexpo Lyon Impression 3D imprime en realite augmentee papier [...]

Maggi, Maggi... et vos idées ont rajeuni
Maggi, Maggi... et vos idées ont rajeuni

Maggi, Maggi... et vos idées ont rajeuni

Par Clément Fages

Du haut de ses 130 ans Maggi ne veut plus que ses produits soient cantonnes au role astuces de grand mere Sa recette Toucher les millennials [...]

Viktor & Rolf structure sa data pour l'optimiser
Viktor & Rolf structure sa data pour l'optimiser

Viktor & Rolf structure sa data pour l'optimiser

Par Amélie Riberolle

La maison de couture Viktor Rolf qui est lancee dans le parfum en 2002 disposait un outil e CRM avec son programme de fidelite Secret service [...]

Les 3 tendances visuelles de 2018
Les 3 tendances visuelles de 2018

Les 3 tendances visuelles de 2018

Par Eloïse COHEN

En appuyant sur le milliard de recherches effectuees par ses utilisateurs et les 400M de visuels telecharges par an Getty Images identifie pour [...]