Recherche

Marketing permissif (ou marketing autorisé, ou marketing de la permission)

  • Imprimer
Expression imaginée en 1999 par Seth Godin pour décrire une démarche marketing qui sollicite au préalable l’autorisation des consommateurs. Sur l’Internet le permission marketing requiert une approche opt-in, autrement dit une approche demandant explicitement la permission de l’internaute avant de suivre son comportement sur le site, lui envoyer des informations dans sa boîte aux lettres électronique… La notion de permission préalable trouve ses racines dans les travaux de Gregory Milne et Mary Ellen Gordon (1993). Helène Yildiz explique que : « L’approfondissement de la notion de permission nous a conduits à distinguer en elle trois éléments qui décrivent le processus de permission engageante : a) Tout d’abord, l’univers cognitif du prospect, centré sur la confiance qu’il nourrit envers le prospecteur. Son degré de confiance dépend alors des risques qu’il perçoit ou non dans l’acceptation de cette demande (niveau représentationnel), b) les comportements « préparatoires », qui permettent au prospect d’élaborer les contours de sa permission et qui l’engagent à poursuivre dans la voie ainsi tracée (niveau procédural), c) les réponses comportementales, d’acceptation spontanée et différée, et la réponse attitudinale, d’intention de fidélité que cet engagement suscite au cours du temps (niveau substantiel). »