Recherche

Junk mail

  • Imprimer
Expression anglo-saxonne utilisée pour décrire des envois postaux non désirés par le destinataire et qui viennent encombrer sa boîte aux lettres. Ils sont le résultat d’un marketing de base de données à très faible valeur ajoutée, qui ne fait pas de distinction entre les différents destinataires potentiels d’un message et se contente de gérer des adresses – lorsque ce ne sont pas des imprimés sans adresse (ISA). Cependant, leur coût comparativement à l’intérêt décroissant des destinataires a fait chuter leur nombre dès les années 1990, époque pendant laquelle le marketing de base de données gagnait en valeur ajoutée, via un datamining et un profiling plus performants. La même expression est parfois utilisée pour critiquer un non-respect de la Netiquette et l’envoi massif de messages électroniques à des internautes non désireux de les recevoir.
La curiosité, clé d'ouverture des e-mails

La curiosité, clé d'ouverture des e-mails

La curiosité, clé d'ouverture des e-mails

Un internaute reçoit, en moyenne, 121 mails par jours. Face à la profusion d'e-mailings, comment les entreprises peuvent-elles se démarquer? [...]

Le groupe Editialis rachète Eurokapi

Le groupe Editialis rachète Eurokapi

Le groupe Editialis rachète Eurokapi

Le groupe de communication plurimédia vient de faire l'acquisition d'Eurokapi, qui rejoint Wefactory &Co, l'agence conseil, éditoriale et événementielle [...]