Recherche
En ce moment En ce moment

Emballage

  • Imprimer
Protection du produit. Sa conception répond à des impératifs de normalisation, de manipulation, d’information, de transport, de stockage, d’utilisation du produit et, de plus en plus, de merchandising. S’il s’agit d’un produit alimentaire destiné à être présenté au consommateur, il doit comporter plusieurs informations légales : le nom du produit, sa dénomination, son pays d’origine, son éventuel traitement (traité, surgelé, lyophilisé, pasteurisé, stérilisé, en poudre, en grains…), son poids ou son volume, sa composition (liste des ingrédients par ordre de poids décroissant, ainsi que leur pourcentage s’il(s) figure(nt) dans la dénomination), les additifs (catégorie suivie du nom ou du symbole européen sous la forme de la lettre E et de 3 chiffres), le cachet sanitaire et la date limite de consommation ainsi que les modalités de conservation (pour les produits périssables, à l’exception de certains d’entre eux, dont les fruits, les légumes, le sel, le sucre, les produits de la boulangerie et de la pâtisserie, les glaces individuelles, le vin et les boissons de plus de 10 % d’alcool…), le numéro du lot de fabrication, les labels et autres certificats de conformité. Il présentera également le nom du producteur ou du distributeur, sa raison sociale et ses coordonnées postales. La législation européenne rend, par ailleurs, obligatoire la mention des informations nutritionnelles. Enfin, certains produits doivent se conformer à des obligations spécifiques (exemples : nature de la source et de l’enregistrement pour les disques compacts, composition en OGM, label CE pour les jouets fabriqués dans l’Union européenne…).