Recherche

Degrés de séparation (six)

  • Imprimer
Si l’expression tire aujourd’hui encore profit de la notoriété de la pièce éponyme (1990) de l’auteur américain John Guare, elle trouve son origine dans les écrits du journaliste et poète hongrois Frigyes Karinthy (1887-1938). Le concept des six degrés de séparation postule que deux individus pris au hasard sur la planète et ne se connaissant pas pourraient être reliés par l’intermédiaire d’un maximum de cinq autres personnes, formant ainsi une chaîne de six degrés de séparation. Nombre de recherches sociologiques et statistiques – notamment celles du psychologue américain Stanley Milgram (1933-1984) à Harvard en 1967, et connues sous la mention « small world experiment » – ont été conduites depuis, tantôt décriant le concept, tantôt le confirmant. Une étude sur le principe de la chaîne reliant les individus fut conduite en 2008 par la société Microsoft à partir de son service de messagerie .NET. Le résultat obtenu fut 6,6 personnes.
La curiosité, clé d'ouverture des e-mails

La curiosité, clé d'ouverture des e-mails

La curiosité, clé d'ouverture des e-mails

Un internaute reçoit, en moyenne, 121 mails par jours. Face à la profusion d'e-mailings, comment les entreprises peuvent-elles se démarquer? [...]

Le groupe Editialis rachète Eurokapi

Le groupe Editialis rachète Eurokapi

Le groupe Editialis rachète Eurokapi

Le groupe de communication plurimédia vient de faire l'acquisition d'Eurokapi, qui rejoint Wefactory &Co, l'agence conseil, éditoriale et événementielle [...]