Débanalisation (d’une marque)

  • Imprimer
Au sens premier du terme, la débanalisation d’une marque désigne la démarche qui consiste à déposer (enregistrer au registre officiel des marques) le nom de ladite marque. Le but est d’éviter que la marque n’entre davantage dans le langage courant et qu’elle ne soit plus strictement attribuée à l’entreprise qui l’a créée. Dans les faits, il est souvent trop tard lorsque l’entreprise qui en prend conscience s’aperçoit qu’elle n’a pas suffisamment protégé sa marque et le dépôt – si tant est qu’il soit encore possible – est alors trop tardif. Le sens second du terme est plus courant en marketing. Il s’agit de lutter contre la banalisation d’un marché qui, par effet de contamination, a fini par impacter la marque. L’entreprise de débanalisation consiste alors à redonner du sens à la marque, une vraie valeur ajoutée qui n’était plus perçue. Des marchés comme celui du sel de table, de la moutarde ou du lait en bouteille ou en pack ont vu certains de leurs acteurs reconstruire leur architecture de marque de fond en comble, afin de retrouver cette valeur et une visibilité légitime dans les yeux du consommateur. Jean-Noël Kapferer explique que : « La débanalisation part toujours de la segmentation du marché : ne jamais le traiter comme un tout indifférencié. Même le segment dit « sensible au prix » doit être segmenté […]. Puis on doit développer des offres aux courbes de valeur pensées pour séduire les clients de chaque segment en leur donnant beaucoup plus que ce qu’ils cherchent en premier, quitte à supprimer ou à réduire considérablement ce qu’ils recherchent moins. Enfin, la question du marquage se pose : sous quelle marque présenter cette offre ? ». Cela passe souvent par la création de marques filles fortes et distinctives les unes des autres, pour chacun des segments où l’entreprise souhaite s’investir.

Autres articles

Les acteurs du social media en un coup d'oeil
Social media
Les acteurs du social media en un coup d'oeil Les acteurs du social media en un coup d'oeil

Les acteurs du social media en un coup d'oeil

Par Eloïse COHEN

Depuis 2008, l'évangéliste Brian Solis et l'agence JESS3 conçoivent the Conversation Prism, une cartographie des tous les acteurs qui font le [...]

Kiabi lance une plateforme collaborative internationale
Retail
Kiabi lance une plateforme collaborative internationale

Kiabi lance une plateforme collaborative internationale

Par Stéphanie Marius

Entre réseau social et plateforme de contenus, We Are Kiabi encourage l'échange entre fans de la marque et favorise la communication entre les [...]

Les marketeurs, heureux au travail !
Management
Les marketeurs, heureux au travail !

Les marketeurs, heureux au travail !

Par Eloïse COHEN

Keedn, éditeur d'une solution de sondage en ligne, se penche sur le rapport au travail des professionnels du marketing. Et la conclusion, c'est [...]

Quelles tendances de consommation surveiller en 2018 ?
Veille
Quelles tendances de consommation surveiller en 2018 ?

Quelles tendances de consommation surveiller en 2018 ?

Par Clément Fages

Réalité virtuelle, assistants vocaux, enfants influenceurs, hyper-personnalisation... Le rapport "Future 100" de l'agence publicitaire J. Walter [...]

La recherche géolocalisée fortement ancrée dans les habitudes
Retail
La recherche géolocalisée fortement ancrée dans les habitudes

La recherche géolocalisée fortement ancrée dans les habitudes

Par Eloïse COHEN

Smart Traffik, spécialiste des solutions omnicanal en mode SAAS pour enrichir le parcours-client, a demandé à Opinion Way de mener une étude [...]

Focus sur 9 pays, 9 façons de faire du shopping dans le monde
Retail
Focus sur 9 pays, 9 façons de faire du shopping dans le monde

Focus sur 9 pays, 9 façons de faire du shopping dans le monde

Par Dalila Bouaziz

Mood Media a mené une grande étude pour explorer le comportement des consommateurs dans 9 pays dans le monde : l'Australie, la Chine, la France, [...]

Agir en négociateur
Méthodologie
Agir en négociateur

Agir en négociateur

Par Patrice Stern, Jean Mouton