Recherche

Conditionnement classique

  • Imprimer
Issu des travaux de Pavlov, le processus de conditionnement classique suppose l’existence d’une relation entre un stimulus et une réponse comportementale. Stéphane Ganassali et Laurence Didellon expliquent que : « En associant un stimulus conditionné au stimulus non conditionné, on cherche à obtenir une réponse conditionnée identique à celle provoquée par le premier stimulus naturel. Processus de persuasion utilisé dans le domaine publicitaire, il vise à transférer sur la marque les sentiments ressentis par les individus lors d’une exposition au message. » L’expérience notoire menée en 1903 par le physiologiste russe Pavlov considérait la pâtée du chien comme le stimulus non conditionné (unconditioned stimulus) qui générait une réponse non conditionnée (unconditioned response) de la part de l’animal : le fait de saliver. Il s’aperçut que si le tintement d’une clochette – stimulus neutre (neutral stimulus) devenu stimulus conditionné (conditioned stimulus) – était systématiquement associé à la délivrance de la pâtée, alors, au bout d’un certain temps nécessaire à l’apprentissage, ledit tintement pouvait générer une réponse conditionnée (conditioned response), en l’espèce la salivation, sans que la pâtée soit présentée à l’animal. Toutefois, après diverses études in vitro, Frances McSweeney et Calvin Bierley avancent que « le conditionnement classique peut ne pas être aussi efficace dans son altération du comportement du consommateur à propos de produits qui sont fréquemment rencontrés, par rapport à des produits qui sont rencontrés peu fréquemment ».
Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

L'institut Harris Interactive a présenté la cinquième édition de son baromètre Social Life consacré aux médias sociaux. Le point sur les tendances [...]

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Article écrit par MEDIARITHMICS

MEDIARITHMICS

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Lundi 10h : réunion hebdomadaire au département marketing. La directrice annonce les grandes lignes d’une campagne d’activation marketing scénarisée [...]

7 conseils pour optimiser des mailings B to B

7 conseils pour optimiser des mailings B to B

7 conseils pour optimiser des mailings B to B

L'e-mail reste un élément de communication privilégié en B to B, puisque 41% des professionnels ont acheté un produit après avoir reçu un e-mail [...]

Le nombre d'e-mails commerciaux décroît en 2016

Le nombre d'e-mails commerciaux décroît en 2016

Le nombre d'e-mails commerciaux décroît en 2016

Les marques plébiscitent toujours le mail pour communiquer avec leurs clients, mais privilégient des envois moins nombreux et davantage ciblés. [...]