Recherche
Se connecter

Comportement en magasin

  • Imprimer
« Les consommateurs apprennent leur environnement sur la base de deux dimensions émotionnelles de type “attiranceévitement” : d’une part, la stimulation (stimule-endort) et, d’autre part, le plaisir (plaisant-détestable) ; or ces deux réactions émotives influencent fortement les intentions d’achat ou les comportements en magasin : temps passé à explorer l’assortiment du magasin, tendances à dépenser plus d’argent, probabilité de retourner faire ses achats dans le magasin, ou volonté de parler au personnel de vente, même si cette influence est occultée quand les influences cognitives (prix, horaires) sont puissantes », commente Joël Jallais.

Définitions sur le même sujet

La rédaction vous recommande

Par Clément Fages

Pour la reouverture de son flagship des Champs Elysees Grand Optical devoile son nouveau concept de magasin qui modernise le parcours de sante [...]