Recherche

Code à barres (ou code barres)

  • Imprimer
Système visuel d'identification standard d'un produit. Il se compose d'un groupe de barres et d'espaces juxtaposés, dont la couleur et la taille sont variables. La combinaison obtenue renseigne notamment sur l'origine, la référence, le type et le producteur du produit. Il permet une lecture optique linéaire par faisceau laser (scanning), pour rendre l'identification automatique, autorisant par exemple la prise en compte automatique du prix de l'article ainsi qu'une gestion informatique plus facile des stocks. Le premier brevet concernant le code à barres a été déposé par les Américains Joseph Woodland and Bernard Silver le 7 octobre 1952. La première utilisation commerciale remonte à 1966, mais l'on doit à George Laurer l'invention du code U.P.C. en 1973. On appelle self-scanning l'enregistrement par les clients eux-mêmes de leurs achats à l'aide de lecteurs de code à barres portables. Il existe plusieurs codifications concurrentes (EAN-8, EAN-13, Code 128, Plessey, Codabar, UPC-A, UPC-E, Code 39, Full ASCII Code 39, 2of5, I 2of5, ITF, Postnet, MSI, HIBC…). Reconnue dans certains cas à l'échelle internationale, l'utilisation d'une codification est alors coordonnée par un organisme fédérateur. Dans le cas précis du code à barres E.A.N. 13, sa composition respecte l'ordre suivant : les premiers chiffres – un, deux ou trois, selon les pays (flag) – indiquent le pays d'origine de l'entreprise détentrice de la marque commerciale (code pays pour la France : 30 à 37). En fonction des pays, les quatre ou cinq chiffres suivants – identifient le fabricant ou le distributeur (CNUF/Code national unifié attribué en France par le G.E.N.COD. [Groupement d'études, de normalisation et de codification]). Ils sont suivis par le code particulier du produit (CIP/Code interface produit). Le treizième et dernier chiffre est utilisé comme clé de contrôle. L'avenir est au développement d'une technologie de lecture à deux dimensions (DataMatrix, Maxicode, Codablock F…) permettant de stocker beaucoup plus d'informations (plus de 2000 caractères alphanumériques) sur le même espace. On notera enfin qu'il ne dispense pas de la publicité des prix sur le lieux de vente (Article 4 de l'arrêté du 3 décembre 1987). G.E.N.COD., 13, boulevard Lefebvre, 75015 Paris. Tél. : 01.53.68.05.60. Fax : 01.48.28.16.81 www.gencod-ean.fr
Nielsen lance une division dédiée à l'eSport

Nielsen lance une division dédiée à l'eSport

Nielsen lance une division dédiée à l'eSport

Avec Nielsen Esports, l'analyste s'associe aux éditeurs de jeux et aux organisateurs de tournois pour offrir des données fiables à ses clients [...]

Comment booster ses ventes sur les places de marché ?

Article écrit par Channable

Channable

Comment booster ses ventes sur les places de marché ?

Comment booster ses ventes sur les places de marché ?

Le marché e-commerce est de plus en plus concurrentiel, la fidélité des clients baisse et ceux-ci se dirigent souvent vers les géants du e-commerce. [...]

Mailjet présente Station

Article écrit par Mailjet

Mailjet

Mailjet présente Station

Mailjet présente Station

Tout au long de l'été, Mailjet vous présente des startups venant de l'écosystème eFounders. Aujourd'hui, nous donnons la parole à Station.

Directeurs marketing: collaborez pour mieux créer

Directeurs marketing: collaborez pour mieux créer

Directeurs marketing: collaborez pour mieux créer
SFIO CRACHO - stock.adobe.com

De nombreuses études montrent les bienfaits d'une approche collaborative. Selon le cabinet Econsultancy par exemple, 79% des entreprises jugent [...]