Recherche

ADN (d’une marque)

  • Imprimer
Emprunt analogique à l’acide désoxyribonucléique, cette molécule constituée de deux longues chaînes de nucléotides (depuis la représentation bien connue en double hélice, de Watson, Crick et Wilkins – 1953), pour désigner le patrimoine génétique d’une marque. L’expression « ADN d’une marque » est alors utilisée pour désigner ses caractéristiques immuables, présentes en elle depuis son origine et qui la décrivent au mieux. Autant d’éléments qui sont censés être à la source de sa différence (par rapport à ses concurrentes). L’expression trouve cependant ses limites à l’étude de cas d’entreprises et de marques qui connurent le succès, alors qu’elles avaient abandonné leur coeur de métier originel. Lorsqu’une entreprise qui fabrique des horodateurs (International Time Recording Company) fusionne avec une entreprise qui construit des appareils à peser et à trancher la viande (Computing Scale Company of America) en 1911, on n’imagine pas nécessairement qu’elle va devenir IBM (International Business Machine), premier constructeur de micro-ordinateurs dans le monde. Un coeur de métier qu’IBM abandonnera en 2005, pour s’orienter vers les services et les conseils en informatique.
Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Article écrit par MEDIARITHMICS

MEDIARITHMICS

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Le Data Marketing : parcours du combattant ? Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Lundi 10h : réunion hebdomadaire au département marketing. La directrice annonce les grandes lignes d’une campagne d’activation marketing scénarisée [...]

La curiosité, clé d'ouverture des e-mails

La curiosité, clé d'ouverture des e-mails

La curiosité, clé d'ouverture des e-mails

Un internaute reçoit, en moyenne, 121 mails par jours. Face à la profusion d'e-mailings, comment les entreprises peuvent-elles se démarquer? [...]