L'État veut une "Marque France" pour redonner du sens au savoir-faire hexagonal

Publié le par

La mission Marque France, lancée le 30 janvier 2013 par les ministres Arnaud Montebourg, Nicole Bricq, Fleur Pellerin et Sylvia Pinel, doit faire le point sur la façon dont les qualités d'innovation des entreprises françaises peuvent être mises en valeur à l'international.

L'État veut une 'Marque France' pour redonner du sens au savoir-faire hexagonal

L'État veut une "Marque France" pour redonner du sens au savoir-faire hexagonal

" Dans l'imaginaire collectif international, la France est le pays de la baguette, de la Tour Eiffel, du fromage et des amoureux ", a souligné Nicole Bricq. C'est pour casser cette image réductrice que la ministre du Commerce extérieur, ainsi qu'Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, Sylvia Pinel, ministre de l'Artisanat, du Commerce et du Tourisme et Fleur Pellerin, ministre déléguée chargée des PME, de l'Innovation et de l'Economie numérique, ont lancé mercredi 30 janvier 2013 la mission "Marque France".

Son but ? Mettre en lumière les enjeux, ainsi que les voies et moyens pour créer une marque nationale partagée, fondée sur une stratégie de marketing pays. " Il faut imaginer un référentiel commun à tous les Français, au même titre que le rêve américain aux Etats-Unis ou le "made in Germany", synonyme de robustesse et de fiabilité ", a expliqué Philippe Lentschener, p-dg du groupe MacCann et président de la mission. Les conclusions sont attendues pour le 1er mai 2013.

Une initiative qui s'inscrit dans une stratégie plus globale d'attractivité et de promotion des exportations françaises lancée par le Gouvernement. " La France est davantage connue pour son savoir vivre que son savoir-faire ", a expliqué Fleur Pellerin. Et pour que cette vision évolue à l'extérieur, rien de tel qu'une marque France. C'est d'ailleurs ce que préconisait le rapport Gallois.

A noter que la mission réunit également Michel Gardel, vice-président de Toyota Motor Europe, en charge des affaires extérieures et environnementales, Clara Gaymard, présidente de General Electric France et vice-présidente de GE International chargée des gouvernements et des villes, Robert Zarader, président d'Equancy & Co et Agnès B, créatrice de mode.